En route pour le Shekhawati

Au Rajasthan, pays des MaharajahsUn récit/album du carnet de voyage :
Au Rajasthan, pays des Maharajahs
Visite de DehliRécit/album précédent :
Visite de Dehli
Mandawa-BikanerRécit/album suivant :
Mandawa-Bikaner
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

19 mars, le lever est prévu à 5heures 45, pour un départ à 7 heures ! Nous avons 7 heures de route, en principe pour le Shekhawati! La route est semi désertique… D’après notre guide, le désert du Thar avance rapidement, les rivières s’assèchent et même les glaciers de l’Himalaya sont en train de fondre ! Ils auraient perdu 1 mètre en 50 ans, c’est énorme ! Nous avons donc un paysage caillouteux avec, quand même, des arbres, bizarres n dirait qu’ils ont été taillés et que les feuilles repartent directement sur le tronc. Le guide nous donne un nom que je n’ai pas retenu, mais nous explique que ces arbres ont des racines très profondes et peuvent aller chercher l’eau à 3 mètres de profondeur, ce qui explique leur survie ! De temps en temps, un troupeau de chèvres ou de moutons, avec leur berger… On se demande ce qu’ils peuvent encre trouver à manger… Les feuilles d’arbres, sans doute… C’est plutôt joli mais au bout d’un certain nombre de kilomètres, disons que c’est un peu monotone…. Nous arrivons dans un village… Ah, tiens, un grand bruit : que se passe-t-il ? Un pneu a crevé ! Il nous faut donc réparer… Nous voudrions aller faire un tour dans le village mais le guide n’y tient pas… Il nous dit que nous sommes ici dans un village de guerriers et qu’ils sont agressifs avec les étrangers, surtout avec les femmes… Et il est vrai que nous sommes moyennement à l’aise, surtout qu’aussi nombreux (nous sommes 25 !) nous ne pouvons passer inaperçus. Après une tentative, nous sommes priés de remonter dans le car pour attendre la réparation qui n’a pas l’air évidente… L’aide- chauffeur est sous le car… Pourvu qu’il ne se fasse pas écraser ! Non, ils arrivent enfin à démonter la roue et, après un bon moment, nous voilà repartis… Cela nous aura au moins permis de bouger un peu !...
Un peu plus loin, petit arrêt « technique » (« arrêt pipi, arrêt pepsi », dit le guide). Dans la cour, un manguier en fleur et un arbre dont on ignore le nom (le guide le connait juste en indien et je vous avoue l'avoir oublié! La prononciation n'est pas faite pour nos oreilles occidentals...) Cet arbre n’a jamais de feuilles, uniquement de grosses fleurs rouges assez épaisses.

Nous en profitons pour voir ce qui se passe autour… et, c'est confirmé, ce n’est pas l’opulence…

A midi, nous déjeunons au Rop Niwas Palace, à Nawalgarh, sous un "chapiteau". Même si la nourriture indienne n’est pas notre préférée, nous goûtons à tout bien sûr, même si nous avons un peu mauvaise conscience dans ce pays …
L’après-midi, nous découvrons les somptueux « havelis » qui sont (ou étaient !) les maisons des marchands qui détenaient le commerce caravanier de toutes les parties de l’Inde. Le Shekhawati en est le berceau, apparemment… mais les caravanes ont disparu et les riches marchands sont allés s'enrichir encore plus dans les grandes villes. certains gardent quand même leur maison comme maison secondaire. Elles sont vraiment belles, ces maisons, effectivement.
Nous arrivons ensuite à l’hôtel de Mandawa où nous sommes accueillis avec la « tika » et le collier de fleurs, comme dans tous les hôtels suivants.
Nous partons dans le désert, pour visiter la ville située un peu plus loin, sur des chars conduits pas des chameaux (en fait, ce sont des dromadaires!)… rien d’inoubliable… Au lieu d’un beau paysage de désert, nous avons eu l’impression de nous promener dans une région bombardée ou dans une décharge géante !!! Heureusement que la ville valait le déplacement !
Notre hôtel, par contre, est très sympa, un « resort » fait de bungalows très bien équipés (nous avions tous une douche et une baignoire, dans 2 pièces séparées… pour le désert, c’est pas mal… et même plutôt gênant quand on connait le manque d'eau dans ce pays… Il est bien évident que nous n’utiliserons que la douche !) Le soir, le repas est dehors, à la lumière des chandelles… Pas meilleur que les autres, toujours le même style de buffet, mais bien sympa ! Nous regrettons juste de ne pas y rester plus longtemps, dans ce havre de paix...

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

junguilinAuteur : Postée le 05 avril 2007 par junguilin
Vu 776 fois
Au Rajasthan, pays des MaharajahsUn récit/album du carnet de voyage :
Au Rajasthan, pays des Maharajahs
Visite de DehliRécit/album précédent :
Visite de Dehli
Mandawa-BikanerRécit/album suivant :
Mandawa-Bikaner
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
110 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations