Mon arrivée à Chișinău

Année en MoldavieUn récit/album du carnet de voyage :
Année en Moldavie
Année en MoldavieRécit/album précédent :
Année en Moldavie
Récit/album suivant :
Rencontre des volontaires
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Chișinău !! Ca y est ! Je viens enfin d'arriver à l'aéroport, seul! mon passeport à la main ...

La belle douanière me demandant en anglais avec un accent russe très marqué, le motif de mon transport : " hmmm, volunteer ?" dis-je avec mon accent à couper au couteau ! Je passe....

Irina m'attends avec une affiche, sur laquelle on y voyais, " Kévin, ADVIT " Je n'avais en fait jamais rencontré cette fille auparavant, elle étais désignée comme ma "mentor", une fille locale, aux cheveux bruns, un grand sourrir communicateur. C'est elle qui devrais m'introduire à la culture Moldave, m'aider en cas de problème, mais pour le moment, nous allions jusqu'à ma famille d’accueil !

Après 5 minutes de négociation avec un chauffeur de taxi, et 100 lei (6 euros)

Nous arrivons enfin à Ciocana, le quartier où je passerais les 10 prochains mois, rempli d'immeubles pré-fabriqués datant de l'époque soviétique. Nous frappons à la porte de ma famille , moi le stresse au ventre ! Un femme qui en impose, ouvre la porte, les deux portes en fait !!!

C'était Alina, la maitresse de maison, qui ne parlais pas un mot d'anglais, encore moins de français, elle me fait rapidement visiter la maison, version roumain, je ne comprenais rien, je me contentais de la brève traduction de ma "mentor" en anglais . Ce qui me perturbais le plus étais ces tapis, tapis de partout !!! Sur le sol, mais aussi sur les murs, même dans ma chambre !

Ma chambre, petite, avec un bureau des années 60, un lit/sofa version mini duquel, malgré ma petite taille , mes pieds dépassais quand même !
Je devais vivre avec un autre volontaire, Marius, un allemand arrivé un mois avant . Mais il n'étais pas là, je me languissais de partir à sa recherche, et de parcourir la ville . Laissant mes valises de coté pour plus tard, partant les clés en main, prendre le trolleybus avec Irina (bus électrique) pour se rendre au centre ville, ou je rencontrerais Marius, et bien d'autres volontaires .

Nous voilà enfin au centre ville, il y a du monde, mais où est donc Marius ? j'ai besoin de lui pour rentrer chez moi !

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

SpyroAuteur : Postée le 30 septembre 2012 par Spyro
Vu 185 fois
Année en MoldavieUn récit/album du carnet de voyage :
Année en Moldavie
Année en MoldavieRécit/album précédent :
Année en Moldavie
Récit/album suivant :
Rencontre des volontaires
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
38 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations