TOURISME EN ALBANIE

ALBANIE" SUR LES TRACES DE SKENDERBERG"Un récit/album du carnet de voyage :
ALBANIE" SUR LES TRACES DE SKENDERBERG"
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Tourisme en Albanie
La côte albanaise, avec une étendue de 427 km, est justement considérée comme un potentiel touristique très enviable. Le tourisme représente l’une des orientations importantes pour l’absorption des investissements étrangers, étant à la fois un secteur potentiellement de première importance pour le développement du pays.
En particulier les deux dernières années, on constate une augmentation du volume des investissements dans ce secteur. Selon les sources officielles les revenus du tourisme en 2002 se sont élevés à 487 million US$. Cependant l’absence d’une infrastructure convenable propre à ce secteur a considérablement freiné son développement à des rythmes accélérés.
La côte ionienne allant de Vlora jusqu’à la frontière avec la Grèce, encore inexploitée, est renommée pour sa beauté époustouflante. Son état vierge, auquel s’ajoute la zone archéologique aux alentours du site de Butrint, offrent des possibilités énormes pour le développement du tourisme culturel. La proximité avec l’île de Corfou de 3 km seulement est également un facteur important à l’identification des avantages que toute cette zone offre aux investisseurs étrangers.
D’autres régions du pays possèdent des potentiels touristiques et peuvent s’ouvrir aux investissements étrangers notamment le lac d’Ohrid, les Alpes de l’Albanie, les villes musées de Berat, de Gjirokastra etc.
La Riviera albanaise La Riviera albanaise est l’une des plus belles zones touristique de l’Albanie. Sur ces terrains entièrement à l’état vierge, chacun peut trouver une atmosphère attrayante due à la chaleur des eaux de la mer et les crépuscules enflamés et romantiques du soleil.
Dans la région de Durres, situé en Albanie, un projet touristique a été élaboré. Son démarrage à eu lieu le 1er juillet 2001. Le marché touristique de la région était jusqu’à présent concentré en un groupe d’hôtels privatisés. Durant la guerre du Kosovo, Durres a accueilli quelque cent mille réfugiés. Après la crise, ces derniers sont retournés dans la région pendant l’été, en tant que touristes. Pour faire face à cette nouvelle clientèle, une amélioration des conditions de vie générales s’imposait. Les résidents de la plage de Durres et des villages alentours se sont alors impliqués dans le développement de l’hébergement chez l’habitant qui s’est retrouvé en concurrence avec les hôtels privés. De plus le gouvernement albanais ne prévoyait aucun plan de construction d’infrastructures tels que de grands hôtels, ce qui a laissé le champ libre aux villas et appartements privés. Cette activité est encore mal orientée et trahit un manque de qualifications et d’expérience de la part des résidents en particulier les femmes et les jeunes. Cette lacune les empêche de s’adapter à un marché du travail actuellement très changeant. L’organisation non gouvernementale "Care International" s’est associée avec une ONG locale, "Women, Time and Economy" pour attribuer une aide à celles et ceux qui en avaient besoin, particulièrement les femmes au chômage, celles qui tiennent un foyer et les jeunes. Elle consiste à proposer une formation afin qu’ils puissent gérer correctement l’accueil de touristes. Le gouvernement n’a pas encore mis au point de projet pour développer cette activité, mais s’est engagée à soutenir toute initiative des ONG. La réaction est également positive du côté des bénéficiaires de l’aide. Elle s’est manifestée par le soin tout particulier qu’ils ont apporté à l’hygiène, la propreté des lieux où vont séjourner les touristes. Cependant, il manque encore des compétences en matière de gestion, de communication avec les clients qui les empêchent de devenir des acteurs réellement important du tourisme.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

  • Petite mosquée à l'entrée de Durres
  • Bord de la plage de Durres
  • Plages et Residences d'été  gardées  à Durres
  • Maison fleurie près de Durres
  • Campagne entre Durres et Tirana
  • Régime national-communisme paranoïaque
  • APPELEZ CELA DES CHAMPIGNONS
  • Kruja
  • Paysage albannais
  • PRUDENCE
  • Tout est bon comme transport
  • Transports à privilégier
raidsextremesAuteur : Postée le 05 décembre 2008 par raidsextremes
Vu 3129 fois
ALBANIE" SUR LES TRACES DE SKENDERBERG"Un récit/album du carnet de voyage :
ALBANIE" SUR LES TRACES DE SKENDERBERG"
Commentaires
Anonym le 24 mai 2011 à 11:39

Dieu merci l'Albanie ne ressemble plus à ça.

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
64 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations