Retour au bercail via Mumbai

A travers l'Inde du SudUn récit/album du carnet de voyage :
A travers l'Inde du Sud
Chennai (Madras)Récit/album précédent :
Chennai (Madras)
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Départ matinal (5h45) pour la gare de Chennai. Nous faisons nos adieux au "staff" et remettons à chacun une enveloppe. Nous trouvons facilement nos places dans le train : nos noms figurent sur le wagon, écrits presque correctement... Les Perrin sont dans le wagon d'à côté. Nous partageons le compartiment avec une grosse dame indienne un peu envahissante (des paquets partout) et surtout qui tousse et crache beaucoup (par la fenêtre). A 9h30 elle veut dormir et nous vire tous sur la banquette d'en face. En fin de compte elle est sympa, ne comprend pas l'anglais mais nous sourit beaucoup.
La journée passe vite. Tarots, lecture, et "animation" continue à l'extérieur comme à l'intérieur du train. Défilé continu de vendeurs de café (coffee ! coffee ! avec une voix stridente), ice cream (voix encore plus stridente...), cacahouètes, bananes, beignets, musiciens et bien sûr, mendiants (aveugles, estropiés, lépreux, enfants...). Accident sur la voie : le train a heurté une femme. Suicide ou accident ?
A 19h, les employés du train nous proposent une soupe de tomates bien chaude. Notre voisine partage avec nous ses galettes qu'elle déballe d'un papier journal bien ficelé. Nous n'avons que des bananes à lui proposer en échange. Longue discussion avec trois hommes qui nous questionnent sur nos ressentis sur l'Inde. Ils aimeraient voir des photos de la France. Ils sont très intéressés par nos livres sur l'Inde, les consultent et commentent les images. Je leur propose des timbres français que j'avais avec moi, ils se les arrachent comme des enfants ! Ils descendent de train en fin de soirée après nous avoir questionné à propos de Christina (une indienne dans une famille d'européens ?) et de ses appareils auditifs. Nous nous couchons enfin. Dehors il pleut.
___
27 août
Arrivée à Mumbai sous une pluie battante, le wagon est inondé, les rues aussi. Les gens ont de l'eau jusqu'aux genoux ! Il pleut comme ça depuis deux jours à Mumbai. Tout est inondé d'une eau boueuse et chargée d'ordures. Les rickshaws ont de l'eau jusqu'en haut des roues. Vu la situation, nous décidons de rejoindre l'aéroport au plus vite malgré la grogne des filles qui ont (encore !) des achats à faire. Nos bagages manquent d'être noyés par le débouchage brutal des chenaux de la gare. Nous empruntons les grands axes. Les gens n'ont pas l'air affolés pour autant et déambulent, saris et pantalons relevés jusqu'aux genoux. La pluie n'arrête pas non plus les mendiants qui continuent à circuler entre les voitures en quête de quelques roupies. Nos soucis sont bien dérisoires...
Vers 16h, nous partons faire enregistrer nos bagages, et là... surprise ! La moitié des billets n'ont pas été confirmés (ceux des Perrin) et l'avion est complet !!! Incrédulité tout d'abord, mais il faut bien se rendre à l'évidence : pas question pour eux d'embarquer ce soir. Téléphone à l'agence qui affirme avoir fait le nécessaire, mais la Gulf Air ne veut rien entendre. Serge se démène, mais rien n'y fait. A 18h, les chanceux que nous sommes embarquent. Salut les copains... on leur laisse nos dernières roupies, des gâteaux, une bouteille d'eau, et on leur promet un bon gratin dauphinois à leur arrivée en France. Mais quand ?
L'avion décolle à 19h30, on nous sert un repas chicken & rice bien épicé. On ne s'en sortira donc pas ! Escale à Bahreïn, avion en retard (décidément, on se souviendra de la Gulf Air), puis arrivée à Paris à 7h20 heure locale (11h à Mumbai). La brume se lève, il fait beau mais frisquet (9°C, soit 30° de moins qu'à Bahreïn !). Finalement on est bien contents d'avoir un peu froid ! L'air sent déjà l'automne et c'est bien agréable. Comme tout parait propre et aseptisé ! La gare est étrangement calme... ça change de Mumbai ! Une petite pensée pour les copains coincés là-bas !
Finalement, ils reviendront trois jours plus tard, avec excuses et excellent hôtel aux frais de l'agence de voyages.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

PierrotAuteur : Postée le 16 septembre 2008 par Pierrot
Vu 178 fois
A travers l'Inde du SudUn récit/album du carnet de voyage :
A travers l'Inde du Sud
Chennai (Madras)Récit/album précédent :
Chennai (Madras)
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
37 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations