Méditerranée, nous voilà !

A la mer en vélo, à travers les Alpes du SudUn récit/album du carnet de voyage :
A la mer en vélo, à travers les Alpes du Sud
La Tinée et la VésubieRécit/album précédent :
La Tinée et la Vésubie
Perdus dans MonacoRécit/album suivant :
Perdus dans Monaco
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Après une courte descente matinale de St Martin à Roquebilière, la montée fut longue pour le Col de Turini, mais le paysage en valait la peine. La route est belle des deux côtés du col (façon de parler, il y a en fait quatre côtés : c'est un carrefour). Au col, un petit chalet du Parc National du Mercantour, l'occasion d'une bonne pause à regarder des photos d'oiseaux et autres bestioles. Puis on descend sur Sospel, la route est toujours aussi belle.
Bon casse-croute à Sospel, puis le dernier col de notre descente à la mer : le Col de Castillon. Celui-là nous fait déjà rigoler, il culmine à 700m, on est loin de l'Isoard ou de la Caillole ! Et puis on a aussi une bonne motivation : la Mer (qu'on va bientôt voir danser). L'ascension est effectivement courte, mais très sympa, entourée d'une végétation déjà typiquement sudiste : chênes verts, etc. Et au col... on la voit enfin ! La Méditerranée !Youpi ! Yahooooo !
Autant dire que nos vélos foncent jusqu'à Menton, altitude 0, direction la plage, les casinos, les biftons, les Porsches, les gonzesses ! Ah ben non, ça va pas être possible : on dirait deux loqueteux en cuissard cycliste, qui puent la sueur et le cambouis...
Mais bon, après une bonne baignade, ça sent déjà moins fort, et on peut aller visiter la ville, bécanes à la main, pour se goinfrer d'une bonne pizza, ce qui nous change des soupes minutes et des nouilles cuisson 2min (on a tapé les restes d'une expé hivernale aux Grandes Jorasses !).
Le soir arrivant, on réalise subitement qu'on a pas vu beaucoup de campings 2 étoiles (ou moins), et que le plus proche se trouve à au moins 5 bornes et après une bonne côte... On cherche le long du front de mer un coin pour une belle étoile tranquille, mais tout est occupé par des villas hyper-surveillées... On finit par revenir sur la plage, quasiment le centre-ville, et Vincent réussit à me convaincre qu'on peut très bien y dormir. Tu parles, on a droit à un défilé de voitures de luxe et de jet-setters jusqu'à au moins 4h du matin, m'est avis que demain on va pas faire beaucoup de kils.

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

PierrotAuteur : Postée le 09 avril 2008 par Pierrot
Vu 181 fois
A la mer en vélo, à travers les Alpes du SudUn récit/album du carnet de voyage :
A la mer en vélo, à travers les Alpes du Sud
La Tinée et la VésubieRécit/album précédent :
La Tinée et la Vésubie
Perdus dans MonacoRécit/album suivant :
Perdus dans Monaco
Commentaires
Benliver
Benliver le 13 avril 2008 à 17:42

Raté pour les filles, périple a refaire!,lol, mais sans sueur pour la prochaine!

Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
36 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations