Le Barp - Mons, 20 kms

Récit/album précédent :
Mérignac - Le Barp , 25 kms
De Mons à Pissos, 20 kmsRécit/album suivant :
De Mons à Pissos, 20 kms
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Leblogdenini.jimdo.com/Ce matin, il pleut, même pas grave !
Nous n’avons pas très bien dormi, c’était vraiment très petit. Par contre, pain frais et vrai petit déjeuner, ça c’est appréciable.
Jolis chemins forestiers. Il pleut vraiment jusqu’à midi, après, le temps s’arrange jusqu’à ce que le soleil se décide à chauffer. Pierre et sa coéquipière (la canadienne) nous rejoignent et font la pause de midi avec nous. Ne trouvant rien de mieux, nous nous installons près de la mairie de Beliet, sous une sorte de préau. Plus tard, JC et moi décidons de nous offrir le café du jour. Le couple décide de continuer car ce soir ils vont plus loin que nous. Nous ne nous reverrons sans doute plus, alors nous nous disons au revoir et échangeons nos coordonnées. Sur le chemin, il en est ainsi, si on a seulement une demie étape de décalage, on ne se retrouve plus. D’ailleurs, nous l’avons souvent constaté, même si on part avec seulement 10 minutes de différence, on a toutes les chances de ne pas se voir de la journée.
Nous prenons tranquillement notre café, nous discutons avec les gens du bar. La dame nous sort même son livre d’or car elle sait que, grâce à ce livre de liaison, les pèlerins prennent des nouvelles de leurs connaissances. Nous écrivons un petit mot. Combien en avons-nous laissé de ces petits mots signés : JC et Nini de Taupont dans le Morbihan ?
Il n’est que 14h lorsque nous arrivons au gîte jacquaire de Mons, le plus beau de tous selon certains. Situés un peu à l’écart, en pleine nature, ici nous allons être bien. Comme nous attendons Chantal qui doit arriver avec les clés, nous flânons dehors, il fait un super soleil. Et là, tout à coup, au bout du chemin, qui voyons-nous arriver ? Pierre et sa collègue ! Surprise des deux côtés ! Comment ont-ils pu se retrouver derrière nous et arriver avec autant de retard ? Ca aussi ce sont les surprises du chemin. Aujourd’hui tu fais mauvaise pioche et tu te perds, demain, ce sera le copain. Ce jour-là, tu décides de prendre la route car tu crains le mauvais état du chemin ; dommage, à l’arrivée tu apprends que le chemin était magnifique et que tu as raté quelque chose. Un autre jour, un monsieur te conseillera de ne pas prendre le chemin, par trop gadouilleux, tu l’écouteras et, le soir, tu verras arriver tes copains crottés jusqu’aux oreilles ! Personne ne fait exactement le même chemin. En ce qui nous concerne, nous avons fait quelques petites erreurs de navigation mais jamais très grave. Non, nous, nous ferons LA grosse erreur qui nous vaudra une journée angoissante mais inoubliable et magnifique ! Nous verrons cela plus tard.
Le gîte est vraiment magnifique et luxueux par rapport à celui d’hier.
Ce soir, nous serons avec le groupe de trois entrevus hier (Ceux qui faisaient la sieste)Mony
Aujourd’hui, l’étape est courte et nous flânons. Beau parcours en forêt, il y a déjà des champignons.
er, visite à la petite fontaine de Saint Claire qui, normalement, guérit les yeux.JC

monyAuteur : Postée le 26 juin 2009 par mony
Vu 47 fois
Récit/album précédent :
Mérignac - Le Barp , 25 kms
De Mons à Pissos, 20 kmsRécit/album suivant :
De Mons à Pissos, 20 kms
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
116 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations