De Pissos à Labouyère , 20 kms

De Mons à Pissos, 20 kmsRécit/album précédent :
De Mons à Pissos, 20 kms
Récit/album suivant :
De Labouheyre à Onesse, 25 kms
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Leblogdenini.jimdo.com/Nous repartons après une très bonne nuit, les chambres d’hôtes nous défoncent le budget, mais quel confort ! Excellent petit déjeuner avec du pain comme à la maison, brioche faite maison et nos premières fraises. Nous avons beaucoup de mal à repartir, ce couple était ravi d’avoir des interlocuteurs qui avaient le temps de les écouter.
C’est une super belle journée. Décidemment, cette forêt des Landes est magnifique, beaucoup plus jolie que par la route. Ces genêts, ces fougères, tout cela est très beau.
Nous prenons le temps de faire la sieste et nous arrivons tranquillement à Labouheyre vers 15 heures.
Un peu avant notre arrivée, nous sommes doublés par un pèlerin cycliste. Il fait des étapes de 120 kms et il est parti de Anvers. On le retrouve au village, il pédale dans un sens, puis il revient. Les erreurs en vélo coûtent un peu moins chères !
Nous devrions être hébergés par Jacques et Jacqueline, d’anciens pèlerins qui ouvrent leur maison avec beaucoup de gentillesse. Seulement, ils n’ont « que » 6 places et ce soir nous serons 8. (Les 3 que l’on connaît et trois autres qui arrivent d’où ?)
Finalement, Jacques nous conduit dans un espace aménagé par la paroisse : « l’arc en ciel », un vrai paradis. Un petit studio rien que pour nous, un peu à l’écart de la ville, avec un petit jardin. S’ils soignent aussi bien les pèlerins, il y en a qui ne voudront plus repartir ! Le linge sèchera au soleil, nous organisons un petit goûter dehors.
C'est ici que nous apprendrons la naissance de notre petite fille.
Nous passons une bonne nuit. Elle fut, cependant, un peu agitée en ce qui me concerne, je pense à Elisa. Cette naissance me donne un gros coup de blues. Pas question de remettre en question notre périple mais je ne verrai cette petite que dans deux mois et cela m’attriste.
Mony
Comme ce sera une courte étape, nous nous levons un peu plus tard.
Nous empruntons un beau chemin dans la pinède, c’est un parcours tranquille.
Pour le déjeuner, j’essaie une nouvelle formule : carotte à croquer et oignons, ça décoiffe !
Ce soir, dans notre joli studio, nous avons un micro ondes et Nini en profite pour faire de la haute cuisine : céréales à cuire et thon.JC

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

monyAuteur : Postée le 26 juin 2009 par mony
Vu 155 fois
De Mons à Pissos, 20 kmsRécit/album précédent :
De Mons à Pissos, 20 kms
Récit/album suivant :
De Labouheyre à Onesse, 25 kms
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
49 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations