De Nantes à Clisson- 26 kms

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Leblogdenini.jimdo.com/En suivant le canal, nous avons plutôt l’impression d’avoir fait de la randonnée. A partir d’aujourd’hui, débute vraiment « le » chemin. Chaque jour est une petite aventure en soi, le but étant toujours de réussir à rallier le point étape (ville, village ou simple hameau). Il va falloir apprendre (et très vite !) à repérer la signalisation, décrypter le guide. Nous ne sommes que 2 mais il sera nécessaire que notre équipe fonctionne bien.
Nous longeons la Sèvre Nantaise et traversons les vignobles du muscadet.
Le balisage est correct mais il faut être vigilant et arrêter de papoter à chaque bifurcation. Par 3 fois, nous avons dû faire demi-tour et, au final, nous avons bien allongé l’étape de 3 kms. Nous avons appris qu’il fallait mieux perdre un peu de temps aux intersections, s’assurer que l’on va dans la bonne direction. Bien souvent, (mais pas toujours !) lorsqu’on ne trouve pas le fléchage, c’est que l’erreur s’est produite bien avant et il faut rebrousser chemin.
Je suis très fatiguée en arrivant (enfin) à Clisson. C’est un hôtel, je me couche. JC va faire les courses, prépare le dîner. Je vais quand même essayer de me laver !
Il est clair que seule, je n’aurais pas « cheminé » bien loin ! Trop souvent le soir, je me serais couchée sans manger. L’idéal, pour moi, aurait été des étapes de 20, 22 kms. Marcher dans ces conditions, ce n’est que du bonheur, un réel plaisir. Par contre, au-delà, la fatigue s’installe et je n’apprécie plus. Dommage car les derniers kms sont tout autant intéressants. Là encore, ce sont les hébergements qui déterminent l’étape. Nous rencontrerons ce problème sur l’ensemble des 1700 kms à parcourir, parce que nous n’avons pas choisi ce que nous avons appelé « l’autoroute », à savoir la voie du Puy en Velay pour la France et le Camino Frances pour l’Espagne. C’est notre choix, nous ne le regrettons pas car il a par ailleurs bien d’autres avantages. Mony
Il ne pleut pas mais les chemins sont boueux et glissants. Quelques erreurs de navigation qui rallongent bien l’étape. Nini est claquée. Je me charge des courses et de la haute cuisine. JC

Photos du récit/album

Lancer le diaporama

monyAuteur : Postée le 18 juin 2009 par mony
Vu 861 fois
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
69 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations