Page de rdut

rdut

Je suis : un homme

Visoterrien depuis le : 05 décembre 2008

Ville : Six-Fours les Plages

Statut : Visoterrien modérateur

rdut a posté un total de 13 voyages, 361 récits/albums, 2164 photos, 0 avis, 69 commentaires et 596 messages dans le forum.

Récits de rdut en Italie

DE MARTINA FRANCA A LECCE

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Lecce - 4 photos

L’avantage, c’est que le lendemain, à Martina Franca, on n’a pas fait grand-chose, mais on l’a fait de bonne heure.
Martina Franca, c’est notre première étape sur la route du baroque. :
On en trouve évidement beaucoup sur et dans les édifices religieux, mais bof ! En gros ça donne ça
Par contre, exprimé sur les balcons, c’est autrement sympa
Quelques nouvelles du temps ? En bref, parfois couvert, parfois très beau, en tout cas 24° la journée et 22° la nuit. Pour l’instant, rien à dire.
Nuit : San Cadaldo, le Lidomare de Lecce

Eh oui! De bonne heure!
Un peu de baroque, un peu seulement!
Baroque et Balcons
Balcons et Baroque
Pas de commentaire

DE LAMENDIA A MARTINA FRANCA

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Italie - 3 photos

VIVE LA MARIEE !
C’est vrai qu’ils ont eu un peu de mal à s’extirper de la FIAT 500, mais au pays des Stroumpfs, il n’est pas facile de rouler carrosse. Nous sommes à Alberobello, pays des trulli, ces drôles d’habitation dont est parsemée la région.
Vue d’ensemble du village Stroumpfs d’Alberobello
Il y en a partout, plus ou moins sophistiqués, mais en tout cas superbement entretenus, patrimoine de l’Unesco oblige (enfin, on espère !). Voilà, avec un olivier et un figuier. Imaginez une terre un peu plus rouge et quelques amandiers et vous êtes dans la magnifique vallée d’Itria.
A Locorondondo, il s’est passé plein de choses. Petite ville très agréable, centre historique bien entretenu. Un point d’accès internet à la bibliothèque, un autre au Pro Loco (genre de syndicat d’initiative que l’on retrouve un peu partout), nous y passons trop de temps et nous voici contraint de chercher notre campement de nuit ! Donc c’est n’importe où au bord de la route et évidemment on dort mal.

Eglise Trulli
Le village Trulli d'Alberobello
Le figuier, l'olivier, le trulli, bienvenu dans la vallée d’Itria
Pas de commentaire

DE BARI A LAMANDIA

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Italie - 2 photos

La côte Adriatique, puisqu’on y est toujours.
Un petit remerciement et une pensée émue pour les maisons Lotus et Kleenex, qui ont su mettre en place l’ingénierie nécessaire à l’absorption des larmes d’un futur Tsunami.
A la maison Sopalin également, qui a préparé le terrain en vue d’un grand nettoyage.
Note spéciale à la maison Durex, pour son action de préservation de la côte.
Et bien sûr, grand prix du jury à l’ensemble des entreprises de bières et eaux minérales, pour les jolies balises qui nous permettent de nous y retrouver.
Sans toutes ces entreprises, la côte Adriatique ne serait pas ce qu’elle est !
Les champs (vergers ?) d’oliviers ne nous quittent pas depuis que nous sommes dans les Pouilles. Ces arbres vénérables et tortueux, parfois millénaires, coupés mille fois et mille fois repoussés sur eux-mêmes, vivent encore, froissés, torturés.
Mille ans, vu de ma fenêtre, c’est presque une vie éternelle : Brrrrr !
Eh ! Romane et Arthur. Un olivier tête de mort ! Au bout de l’Italie, au fin fond des Pouilles, à peine mille ans ont été nécessaires pour que la mode arrive.
Nuit : A Lamendia, au bord de l’eau, près de la tour génoise

Oliviers millénaires
Olivier tête de mort, très mode...
Pas de commentaire

DE BARLETTA A BARI

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Trani - 3 photos

Sommes passés par Trani. On sent déjà plus le sud : les motocyclistes roulent plutôt sans casque, ou alors avec une petite galette, qu’il convient de ne pas attacher pour être à peu près mode !
Superbe cathédrale
Décorée avec de jolis petits éléphants : nous approchons de BARI.
A Bari, on a dormi à l’hôtel (chut !!!)
C’ETAIT GENIAL

La cathédrale, vue de derrière
La cathédrale, vue de devant
Les éléphants
Pas de commentaire

DE PESCHICI A BARLETTA

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Barletta - 1 photos

La Foresta Umbra : une magnifique forêt, pleine d’arbres. Oui, mais par n’importe lesquels, une magnifique hêtraie, une forêt sombre, chaque fût de hêtre disputant la place à son voisin, et des troncs si gros que deux personnes ne peuvent les enlacer (deux personnes normalement constituées, il s’agit de nous quand même!)
Faut- il payer son parking à Monte San’t Angelo ?
Certes oui, normalement ! Nous, on a trouvé le mot qui règle les problèmes de parking : GUASTO (en panne). Quand le parkman vient pour qu’on lui verse son obole, nous crions en chœur guasto, guasto. Ça fonctionne bien. Ah ! La magie des mots !
Sant’Angelo est jumelé avec le Mont St Michel. Il s’agit bien du même archange ; la preuve, il a laissé les mêmes traces
Peut-on prendre des sens interdits en Italie ?
Certes non, normalement. Une fois qu’on s’est emmanché par erreur dans le sens interdit, j’ai cherché à faire marche arrière. Maryse m’a dit : »t’as qu’à faire ça à l’italienne ». Donc marche avant et qui était au bout de la rue ? La Polizia. Et que croyez- vous qu’il se passât ? Une petite leçon avec plein de gestes ponctués de BOUM et nous on a trouvé un autre mot magique : en chœur nous crions Peugeot, Peugeot, car le garage est juste derrière et que nous, on roule en Peugeot : Qué Peugeot ? Fait le policier donneur de leçon en se retournant et mettant son couvre chef vers l’arrière. Et alors là, grandiose. Tous les policiers présents sortent de la voiture et se jettent en travers de la route, bloquent toute la circulation et nous permettent d’accéder au garage Peugeot. Papiers s’il-vous-plait, ça ne doit pas se dire, ni descendez du véhicule. Ah ! La magie des mots !
Nuit : Lungomare de Barletta

Le temple, les marchands
Pas de commentaire

DE VIESTE A PESCHICI (GARGANO)

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Italie - 1 photos

Messieurs du Guide Vert,
Messieurs du Guide Bleu,
Peut-être la côte entre Vieste et Peschici est-elle magnifique comme décrite dans vos guides ? Qui pourra le dire puisqu’il n’y a aucun accès, pas même piéton, et que le seul moyen d’y accéder est le bateau mais que évidemment « c’est plus la saison ». Pour mettre vos guides à jours, précisez deux choses :
1) Toute la côte a brûlé et il ne reste rien des splendides pinèdes (pins d’alep) qui descendent en vagues ondoyantes jusqu’à la mer (violons). Vous ne pouviez peut-être pas le savoir encore que l’incendie ne m’a pas paru être du jour.
2) Mais ce que vous auriez dû savoir, c’est que la côte est entièrement privatisée, réservée aux « villages vacances », sur plusieurs kilomètres, et qu’il est impossible d’approcher. Et ce qui est navrant, c’est que tout est fermé, et pour tout le monde.
Nous, on a dormi un peu plus loin, juste sur la plage. Dans la soirée, les pêcheurs sont venus installer leur filet, genre pêche non autorisée, avec nous campeurs pas plus autorisés. Nous avons décidé de ne pas nous dénoncer. Au matin, à la relève, pas grand-chose, peut être 2 ou 3 kilos de poissons !
Nuit : A la sortie de Peschici, descendre en longeant au plus près la côte. Juste après la gare (terminus de la ligne) une petite route sur la droite emmène au bord de mer, avec petit parking.

Peschici, la mer, la plage, le rêve...
Pas de commentaire

DE PORTO GRECO A VIESTE (GARGANO)

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Italie - 4 photos

Oups ! Il nous faut trouver une plage parce que le bain de mer est toujours de saison. Mais en trouver une sûre ?
Cependant, les paysages restent splendides. Le meilleur nous attend demain, sur la route de Vieste à Peschici, qu’on se le dise !
En attendant, passage par Vieste, là-bas, dans le fond.
Déjà une très bonne senteur de sud, avec une petite note orientale. Rues étroites, maisons toutes blanches, rues en pente et découpées en carré, un peu façon kasbah.
Chemin faisant, nous faisons connaissance avec de drôles d’engins qui ne nous quitterons plus jusqu’à Peschici : les trabucci. Ne nous demandez pas comment ça fonctionne. Il semble qu’avec une manœuvre un peu hasardeuse un filet descende dans l’eau et remonte après un laps de temps des poissons plats.
Nuit : Sortie de Vieste, le long de la plage

Baignade dangereuse
Dans le fond, Vieste...
Dans Vieste, une rue, l'orient....
Un trabucci
Pas de commentaire

DE BARREA A PORTO GRECO (GARGANO)

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Italie - 1 photos

Oups ! Comment que je lui ai éclaté la tête. Une porte fermée un peu vite, une tête un peu près et c’est le drame ! Une belle entaille (moins de douze cm quand même) sur près d’un centimètre de profondeur, avec vue direct sur l’os frontal, dérapage sur le pariétal et fin de course vers l’occiput. Résultat : un crâne rasé pour y mettre des strips et une flaque de sang dont nous laissons les insectes s’abreuver.
Ça, c’est une journée kilomètres… Et que j’en fais, et que j’en fais. Mais bon, il faut bien sortir de la montagne et rejoindre le bord de mer, sur le promontoire du Gargano : crâne rasé ou pas !
On s’est arrêté là, la vue était bien, au milieu d’animaux non identifiés. Vu de derrière, ils étaient un peu comme un chamois, en moins haut mais plus râblés et de devant, comme un bouc avec de belles cornes enroulées. Oui, sauvages, quand même.
Nuit : Portogreco, petit parking sur la route avec une tour gênoise

Un bout de la côte, près de Vieste
Pas de commentaire

De Anversa à Barrea

Posté le 27 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - Scanno - 3 photos

De l’entrée des gorges du Sagittaire, et jusqu’à Barréa, il ne s’est rien passé. Si quand même, un peu de vélo autour du lac de Scanno. On a rencontré Tito, très content de sa visite à Paris d’il y a quelques années. Pour lui, Paris est la plus belle ville du monde et l’air y est aussi pur que dans les Abruzzes ! C’est décidé ! Après Scanno, on change d’air.
A Scanno, toutes les maisons sont adossées les unes aux autres, un peu comme ça, avec des arcs-boutants entre chaque maison. Il paraît que ça aide quand la terre tremble : on suppose que seul celui qui a sa chambre au-dessus de la voûte se casse la figure.
Dernière chose, quand vous prenez une photo en Italie, vérifiez avant s’il y a du linge à la fenêtre, sinon ça ne fait pas vrai.
Autre challenge : essayez de prendre une photo en ville sans qu’il y ait de linge !!!
Les habitantes sont encore en tenue locale dans la ville, avec sur la tête une espèce du turban :
La photo du matin, c’était ça :
Et toute la nuit, ils sont restés autour de nous, cloches au cou…très agréable !
Nuit : A Barrea, prendre un peu avant d’arriver la direction du camping (fermé) et quelque part sur le chemin (en terre)

Scanno
Avec le turban, typique de Scanno
La photo du matin
1 commentaire

DU GRAN SASSO A ANVERSA

Posté le 26 décembre 2008 dans Italie du Sud et Sicile - L'Aquila - 3 photos

Là, c’est du grand art. Je crois que la palette de couleur qui a servi à la mise au point du procédé « technicolor » a été élaborée ici. L’automne frappe en plein les Abruzzes et chaque arbre a à cœur de déployer des couleurs inimaginables et invraisemblables, du vert le plus tendre et presque printanier, aux rouges les plus foncés, tirant sur le pourpre et le violet.

Le plateau du Gran Sasso d’Italie est à lui seul extrêmement impressionnant. Pour ceux qui connaissent, il paraît que l’on retrouve ce type de paysage au Tibet ou en Patagonie. Et le saviez-vous ? C’est à trois heures de paris ! (Paris-Rome et c’est à 70Km de là. Pour les veinards qui habitent près de Toulon, il y a un low-cost Toulon-Rome).
Bien évidement, aucune photo ne peut approcher la réalité.
Dans les Abruzzes, les chevaux circulent librement, en troupeau. Ils doivent courir trop vite pour les ours, que nous n’avons pas vu (ni même l’homme qui aurait vu un homme qui…).Par contre, chaque troupeau de moutons rencontré a son berger.
Et voilà ! C’était un parcours magnifique et nous sommes redescendus sur Anversa, à l’entrée des gorges du Sagittaire (21 Nov-22 Déc). A Anversa, madame chante dans sa cuisine, concert gratuit, et monsieur gratte des bois de cerf. Ça vit montagne, même si par moment nous trouvons les panneaux de circulation un peu curieux.
Nuit : A Anversa, sur parking juste avant la sortie du village, face aux gorges du Sagittaire

Le pourpre au Gran Sasso
Le vert tendre
Tibet ou Patagonie
Pas de commentaire
<< < 1 2 3 4 5 6 >
Carte de rdut