Page de Babouche

Babouche

Je suis : une femme

Visoterrien depuis le : 25 janvier 2010

Statut : Visoterrien régulier

Babouche a posté un total de 7 voyages, 19 récits/albums, 147 photos, 4 avis, 39 commentaires et 10 messages dans le forum.

Récits de Babouche en Espagne

Balade en Andalousie

Posté le 05 mai 2012 dans Balade en Andalousie - Andalousie - 0 photos

Circuit de 12 jours établi selon nos désirs dans le Sud de l’Espagne. Au départ de Nice, nous avons pris l’avion pour nous rendre à Madrid où une voiture de location nous attendait. Notre boucle prévoyait les visites de Cordoue, Carmona, Séville, Ronda, Antequerra, Grenade, un détour par Baeza, Ubedà et Tolède dernier arrêt avant Madrid.
Cordoue est connue comme la ville d’un monument : la mosquée cathédrale ou Mezquita est un monument unique au monde, témoignage des fois musulmane et chrétienne (entre 8h30 et 10 h entrée gratuite). Cordoue est une ville d’histoire où se manifeste la splendeur de son passé tour à tour romain, arabe, juif et chrétien. On se perd dans les ruelles étroites du quartier de la Judéria pour visiter le pont romain, l’Alcazar des Rois Chrétiens, la calle del flores (sans fleurs en août), les nombreuses églises, une place où trône une statue de Manolette, célèbre toréador natif de la ville, les patios du Palais Viana où bien ceux que l’on aperçoit derrière les grilles de demeures privées, la plaza de la Corredera, vaste place rectangulaire qui fut pendant des siècles un important lieu de réunion, la place du Christ aux Lanternes ……
Nous prenons la route pour Séville en faisant un arrêt à Carmona, ville perchée sur un plateau de la campagne sévillane. Derrière ses remparts élevés par les carthaginois, l’une des plus vieilles villes d’Andalousie abrite palais, églises, couvents et demeures de style baroque.
Séville et ses monuments : la Cathédrale, construite sur l’emplacement d’une ancienne mosquée, la Giralda, symbole de Séville, se reconnaît à sa silhouette élégante et altière. A quelques pas, se trouve l’Alcazar, ancien ensemble palatial qui fut une résidence royale et dont l’architecture fut mainte fois remaniée et ses jardins sont un véritable eden . Nous continuons nos visites dans les étroites ruelles du quartier Barrios de Santa Cruz. C’est ici le cœur de Séville, ses patios, ses modestes mais charmantes petites places, ses pittoresques maisons chaulées. Nous sommes descendus jusqu’aux rives du Guadalquivir pour apercevoir l’extérieur de la plaza del toro (les arènes) ainsi qu’un arrêt photo à la Torre del Oro , tour almohade qui surplombe le fleuve.
Aujourd’hui nous longeons le paséo Colon et le Guadalquivir, nous traversons le parc Maria Luisa, très agréable de trouver ce havre de verdure en plein cœur de Séville, pour nous rendre à la Place d’Espagne, hélas en travaux ! C’est une immense place en demi-cercle où l’on trouve des niches décorées d’azulejos, illustrant des épisodes historiques de chaque province d’Espagne. Toujours à pieds, nous prenons la direction de la Casa Pilatos qui est un ancien palais aristocratique.
Nous découvrons Ronda, village blanc d’Andalousie. Erigé sur un plateau rocheux, il offre une vue spectaculaire sur la gorge du Tajo. On retrouve ici aussi le mélange de construction musulmane et d’églises, un pont gigantesque qui relie les deux parties de la ville. Nous avons pas mal crapahuté dans les ruelles et nous sommes même descendus dans les gorges pour avoir une autre idée du gigantisme du pont. Nous reprenons notre route pour Antéquerra mais une fois sur place, pas de chance, jour férié et tous les monuments sont fermés. Nous partons tout de même à la découverte de la ville .Tout en haut de la ville, le panorama est superbe.
Bien que les origines de la ville soient lointaines, Grenade ne commença à prendre de l’importance qu’avec l’arrivée des arabes. On commence par la visite de la Cathédrale, de la Chapelle Royale qui fut construite par les Rois Catholiques afin d’y être enterrés et ensuite le Musée pour découvrir des objets et attributs des Rois Catholiques (couronne, sceptre, épée…). On se rend ensuite au Monastère San Geronimo pour la visite du lieu. L’église, le réfectoire, les chapelles et les autres pièces s’organisent autour d’une grande cour plantée d’orangers. Un havre de paix
La matinée commence par la visite de la Chartreuse (un peu en retrait du centre ville) ancien monastère de style baroque. Nous prenons le bus et l’après midi est consacré à la visite de l’Alhambra (visite réservée sur internet avant le départ pour être certain d’y entrer). Le Qalat-al-hamrà qui signifie « château rouge » est considéré comme l’un des plus beaux palais arabes jamais conservés. Le lieu est immense nous avons donc visité le Palais Nasrides, palais des milles et une nuit, les jardins et tours de l’Alhambra, le Generalife (palais d’été entouré de jardins), le Palais de Charles Quint (cour circulaire et deux étages de galerie), l’Alcazabar où du haut de la tour on jouit d’un panorama sur les palais, le Generalife, le Sacromonte.
Nous découvrons le quartier de l’Albayzin. C’est le quartier le plus typique et le plus vieux de Grenade. Il porte de nom de la colline sur laquelle il est situé. D’étroites ruelles entrecoupées de coquettes places grimpent sur la colline et la montée à pied est rude sous le soleil Andalou. Le mieux est de se perdre dans ce dédale de ruelles. Depuis la terrasse de l’église San Nicola, la vue est superbe : l’Alhambra, rouge et ocre se détache de la colline et on aperçoit tout au loin les sommets un peu enneigés (même en août) de la Sierra Nevada
Notre prochain arrêt est Tolède mais nous avons prévu deux arrêts en cours de route. Située sur la petite colline de la Loma, Baeza domine les champs d’oliviers à perte de vue. Cette ville paisible, d’origine lointaine, capitale de l’huile d’olive, se visite pour ses quelques monuments Renaissance (palais, édifices religieux….) et ses nombreuses places et les touristes ne sont pas bien nombreux. Quant à Ubeda petite ville d’origine romaine devint l’une des plus grandes villes de l’époque d’Al Andalus. Peu visitée par les touristes étrangers, elle surplombe un vaste paysage de collines couvertes de plantations d’oliviers. Les principaux monuments se concentrent sur la place principale. Ubéda se parcourt à pied, le nez en l’air, pour ne pas manquer la beauté des façades style Renaissance.
Nous arrivons au pays de Don Quichotte et il fait bien plus étouffant à Tolède qu’en Andalousie. Une petite virée au centre de la cité. On monte, on monte sans cesse et on n’a jamais l’impression de redescendre. Ce doit être une ville intéressante à explorer mais nous y reviendrons une prochaine fois tout comme à Madrid. Notre seule visite à Madrid fut le stade Santiago Barnabeu.
Ce fut un voyage très agréable, les routes sont belles, bien entretenues et pas tellement encombrées. Ce voyage a comblé nos attentes et même plus, il y a énormément de lieux à découvrir. Ce premier voyage en Espagne nous a fait découvrir et apprécier ce pays. Toutes les réservations ont été faites via internet sur des sites connus et même directement par e mail avec l’hôtel et nous n’avons rencontré aucun problème, les hôtels étaient conformes au descriptif ainsi que les tarifs. Pour se restaurer, il y a l’embarras du choix et pour tous les budgets. Un petit conseil, se renseigner sur les horaires d’ouverture pour ne pas trouver porte close !

Pas de commentaire
1
Carte de Babouche