Page de Tivon

Tivon

HEUREUX CEUX QUI, COMME ULYSSE, FONT DE BEAUX VOYAGES...!

LES VOYAGES FORMENT LA JEUNESSE...avez-vous dit?

Cet adage millénaire me semble inexact dans la mesure où les jeunes ne semblent pas les seuls à voyager et à tirer profit de leurs pérégrinations.
Mais, je reconnais que, tout néophytes et candides qu'ils sont à leurs premières sorties dans le monde, les jeunes peuvent trouver dans l'univers les meilleurs apprentissages et formation qui soient. J'ajoute que les adultes et, surtout, les plus vieux d'entre eux, auraient intérêt à changer de peau eux aussi.
En effet, les adultes et les aînés, particulièrement ceux de l'avant-dernière guerre, n'avaient pas, ou si peu, visité la planète, donc à peu près rien connu du Monde, des cultures diverses, des histoires nationales etc. Tout au plus, la télévision naissante des années '50 leur avait-elle inculqué quelques notions des différences sociétales à travers les continents.
Si l'on ajoute à cela les préjugés retrécissants que leur éducation et religion séculaires avaient inscrits dans leur tête, leur coeur et leur culture, on peut en déduire sans trop d'erreur que leur vision du monde avait peu d'envergure, s'identifiant surtout aux comportements et aux idées de la famille, du voisinage et d'eux-mêmes.... C'était bien peu!
Alors, reposons la question. "Les voyages forment-ils la jeunesse seulement?" N'enrichiraient-ils pas plutôt tout le monde?-- Poser la question, c'est y déjà répondre.

...LES PLUS VIEUX AUSSI!

Mais, pour cela, encore faut-il savoir voyager et bien voyager... Par exemple, vouloir retrouver à tout prix et à tous les prix ses hotdogs en Afrique, en Asie et chez les Papous ne nous fera pas apprendre le monde. De même, s'en tenir à la cuisine européenne et américaine plutôt que goûter à l'alimentation nationale ou autochtone! Enfin, faut-il rire ou pleurer que de prétendre avoir visité l'Europe en 3 semaines?

Bref, ces façons de voir le monde ou d'en connaître les coutumes démontrent une bien piètre préoccupation envers les différences culturelles que même les plus petites communautés locales cachent. On ne peut voir ni connaître Paris du haut de la Tour EIFFEL, pas plus que New York depuis ses gratte-ciel...

Plus encore, pour vraiment profiter du voyage, il est inutile de faire de la route, de bouffer du paysage et de mitrailler des photos. En effet, ces regards trop instantanés ne resteront toujours que réminiscences passagères et archives dormantes! Donc, vouées à l'oubli. Car, le défi du beau voyage se situe à un tout autre niveau, celui de sonder les différences culturelles, de se connecter à l'âme des occupants, de s'identifier si possible à leurs valeurs. Ces règles de conduite ne peuvent que procurer une meilleure compréhension des humains de ce vaste Monde. Non?

En résumé, de nos voyages, il faut SAVOIR revenir avec des acquis, des leçons de modestie et de nouvelles visions du monde!

Pour cela, il importe d'apprendre à voyager, de savoir observer et de savoir conserver. Afin de mieux comparer ensuite et en tirer les profits pertinents. C'est pourquoi, quant à moi, un voyage bien planifié, la priorisationde l'essentiel, des observations bien assimilées à chaque visite, tout cela mis ensemble mène droit à une meilleure connaissance des cultures et civilisations; à la fin, cette façon de faire un voyage assurera une plus grande tolérance à l'égard des étrangers et de l'étrange.

BREF, LES VOYAGES FORMENT....TOUT LE MONDE, MAIS À CONDITION QUE...

Tivon,
Canada

Je suis : un homme

Visoterrien depuis le : 13 novembre 2009

Ville : SHERBROOKE, QC, Canada

Statut : Visoterrien confirmé

Tivon a posté un total de 14 voyages, 92 récits/albums, 467 photos, 0 avis, 2 commentaires et 1 messages dans le forum.

Récits de Tivon au Cambodge

SIEM REAP

Posté le 02 décembre 2009 dans C A M B O D G E_ANGKOR et ses Temples - Province de Siem Reap - 0 photos

Séjour du 24 au 27 janvier 2010 : Siem Reap
Il n'y a pas grand'chose à dire sur SIEM REAP, si ce n'est que cette ville, stratégiquement située à 11km d'ANGKOR, vit principalement du tourisme lourd qui y atterrit à l'année longue.
On y trouve donc des avenues commerciales de toutes sortes, des restaurants et, bien sûr, des hôtels en grand nombre.
Sa vitalité économique est manifeste grâce à cet apport touristique.

Pas de commentaire

Voyage au Cambodge

Posté le 13 novembre 2009 dans Voyages de Tivon - Angkor - 0 photos
Pas de commentaire
< 1 2 3
Carte de Tivon