Vie pratique en Inde

  • Décalage horaire : + 4 heures 1/2 en hiver, + 3 heures 1/2 en été par rapport à la France.
  • Voltage : 220-250 | Fréquence : 50 | prises rondes.

Argent

La monnaie indienne est la Roupie (INR). On trouve des pièces de 1, 2 et 5 INR, et des billets de 5, 10, 20, 50, 100, 500 et 1000 INR. Attention, il existerait des faux pour les billets de 500 et 1000 INR, et dans les zones reculées les gens n'auront pas forcément assez de monnaie. Prévoyez toujours des petites coupures. N'acceptez pas les billets trop troués ou scotchés, vous risquez d'avoir parfois des difficultés à vous en débarrasser par la suite, sauf dans les agences de la State Bank of India ou aux Reserve Bank of India dans les grandes villes.

En octobre 2009, la conversion était d'environ 1€ = 70 INR. Avant chaque change, vérifiez bien le taux officiel, et comparez ceux proposés par les bureaux de change. Vous n'aurez plus besoin de partir avec des liasses de Dollars, l'Euro se change désormais aussi bien.

Il est interdit d'importer ou d'exporter des roupies indiennes, et pour changer vos dernières roupies avant le retour vous devrez présenter vos bordereaux de change. Si vous les avez perdus au cours du voyage et que la somme qui vous reste n'est pas trop importante, vous trouverez bien un dernier souvenir à acheter... Autre solution, partir avec une somme minimum (pour payer le taxi à l'aéroport, les premiers repas et nuits), puis retirer régulièrement des roupies dans les distributeurs. Cela nécessite évidemment d'avoir une carte Visa ou MasterCard...

Les possesseurs d'une carte Visa Internationale ou d'une MasterCard n'auront aucun problème pour retirer de l'argent dans les grandes villes indiennes. Il est toutefois fortement conseillé de faire ses retraits aux guichets ou distributeurs automatiques des grandes banques. Surveillez bien les taux de change. Les DAB (Distributeurs Automatiques de Billets) se nomment ATM en anglais. Attention toutefois aux commissions à chaque retrait ! Faites aussi toujours attention en réglant vos achats avec la carte : certains touristes se sont retrouvés avec plusieurs milliers d'Euros débités...

Santé et sécurité

Impaludation : le pays est classé dans le groupe 2, c'est-à-dire à risques très présents, sauf dans l'État d’Assam (groupe 3, risques très élevés).

  • Un traitement antipaludéen est très fortement recommandé, ainsi que le port de vêtements longs et amples (notamment dans les zones forestières et en soirée), l'usage de répulsifs (crème et spray) sur la peau et les vêtements, dormir sous moustiquaire.
  • Les vaccins "universels" et tenus à jour sont de rigueur (diphtérie, tétanos, polio).
  • Autres vaccinations conseillées : typhoïde, hépatites A et B.

En période de mousson, toujours prendre un traitement préventif anti-paludique. Si vous vous retrouvez avec des crises de palu plus tard, vous ne viendrez pas vous plaindre. Gaffe aussi à la bouffe et aux boissons, sinon c'est la tourista assurée ! Pour l'eau, achetez des bouteilles, faites la bouillir, purifiez la, mais jamais celle du robinet ou des rivières, sauf dans certains coins du Ladakh. Vérifiez aussi l'intégrité de la capsule de la bouteille : des petits malins les récupèrent pour les re-remplir et les revendre...

Transports

  • Avion : très utile vu la taille du pays et la lenteur des transports terrestres. Ne pas oublier de bien confirmer le vol (parfois plusieurs fois...)
  • Train : un des réseaux ferroviaires les plus denses au monde. Souvent en retard, mais quand on sait que le réseau n'est pas géré par informatique on ne peut qu'applaudir. Un site incontournable pour en savoir plus, tellement il y a de choses à en dire : Seat 61
  • Bus : il y en a encore plus que les trains. Les bus sont nombreux à relier les villes indiennes entre elles, de nuit comme de jour, publics ou privés. Les bus publics sont généralement moins chers mais pas toujours en bon état. Les privés ne sont pas tous en très bon état non plus, mais on a parfois de bonnes surprises (mais le prix est parfois exagéré et pas toujours évident à négocier). Dans beaucoup de villes on peut avoir le billet directement dans les gares routières, mais parfois il est plus simple (voire impossible de faire autrement pour certaines destinations) de passer par des agences ou des compagnies privées.

Hébergement

L'hôtel est l'hébergement le plus répandu pour le voyageur en Inde. Il existe des auberges de jeunesses, mais elles ne seront pas moins chères à confort égal, et elles ne proposent que des dortoirs.

Quelques indices de prix donnés par le routard :

  • Très bon marché de 50 à 200 INR (1 à 4€) (souvent crade...)
  • Bon marché de 200 à 400 INR (4 à 8€) (très acceptable)
  • Moyen de 400 à 800 INR (8 à 16€)
  • Chic au-dessus de 800 INR, mais ça peut dépasser les 4500 INR (90€) !

Nourriture et boissons

Là aussi c'est varié. Comme chez nous vous trouverez des restaurants de toutes origines, mais on ne va pas en Inde pour bouffer des spaghettis bolognaise ! Sachez que vous pourrez prendre des repas à 50 INR (1€) aussi bien qu'à 500 INR (10€). Si vous ne supportez pas la cuisine épicée, oubliez l'Inde et trouvez tout de suite une autre destination. La plupart des serveurs et des gens vous conseilleront les plats à éviter pour un palais occidental : ne faites pas les malins et écoutez-les ! Un dhal très épicé est absolument immangeable quand on n'a pas l'habitude ! En cas de crachage de feu, évitez l'eau : c'est pire que tout. Par contre un bon bourrage de riz et chapatis (pain sans levain sous forme de galettes) calmera peut-être un peu l'incendie buccal.

On remarquera deux grandes sortes de cuisine :

  • La cuisine végétarienne, où l'on distinguera la pure veg, qui exclue, en plus des viandes et poissons, les œufs et parfois même l'oignon et l'ail, voire tout ce qui pousse sous terre ! En effet, ces aliments, considérés comme impurs, sont interdits aux brahmanes et aux jaïns. Outre les considérations religieuses, le végétarisme est aussi lié aux moyens économiques... Rappelez-vous aussi qu'il suffit de 1ha de terre arable pour cultiver 20tonnes de pommes de terre, contre seulement 50kg de viande (source : Guide du routard). Dans un pays très peuplé, le végétarisme devient vital ! (et pan ! dans les dents des adeptes de la viande trois fois par jour ! De toute façon les viandards vivent moins longtemps.)
  • La cuisine non-veg sera surtout composée de mouton et de poulet. N'espérez pas manger de la vache, et rarement du cochon, l'islam a eu beaucoup d'influence en Inde.

Sans vouloir détailler tous les plats indiens (il faudrait quelques jours), parlons un peu du thali. C'est du riz blanc accompagné de dhal (lentilles), de sauces diverses plus ou moins épicées et de yaourt (pour calmer les épices à la fin), posés sur une feuille de bananier (dans les restos les plus modestes) ou un plateau métallique. C'est le plat de tout les jours, que vous payerez trois fois rien. Plat idéal dans un voyage itinérant : c'est nourrissant, équilibré, pas cher, et dans les petites gargotes au bord de la route vous n'attendrez pas longtemps pour être servis, vu que tout le monde prend ça.

En cas de troubles intestinaux (la turista, si vous préférez) pas encore trop graves, contentez vous de riz blanc et de fruits comme la banane (bien connue pour lutter contre la diarrhée) et la papaye (la papaïne contenue dans les graines est très efficace contre les parasites).

Encore quelques recommandations, si vous devez manger dans une famille indienne : n'utilisez JAMAIS la main gauche, considérée comme impure : c'est celle avec laquelle les indiens se torchent... Vous êtes gaucher et incapable de vous servir de votre main droite ? Alors ne mettez pas les pieds en Inde. Je rigole : ça fait suffisamment longtemps que les indiens nous voient bafouer leurs règles, ils sont devenus plus ouverts d'esprit que nous. Mais faites gaffe quand même. Dans le cas d'un plat commun, ne vous servez JAMAIS avec vos couverts : en tant qu'occidentaux nous sommes hors-caste (donc impurs), et un tel geste polluerait tout le repas. Vous pouvez laisser des restes, ce n'est pas malpoli. De toute façon ils resservent toujours une assiette vide.

Faites attention aux boissons, il faut que la bouteille ait été débouchée devant vous. Les boissons type coca-cola sont excellentes en préventifs contre la turista, préférez les marques indiennes. Pour les bêtes curieuses qui comme moi ne supportent pas le goût de cette boisson qu'est le coca, la plupart des sodas sont aussi efficaces. J'ai testé pour vous le 7up lors de mon voyage en Inde du Sud (1998 ), et j'ai été le seul du groupe qui n'ait pas été malade...

Vous ne pourrez pas envisager un voyage en Inde sans boire de thé (chaï en hindi). On vous le servira systématiquement avec du lait, à moins de demander un black tea. Le meilleur à mon avis est le masala tea, thé au lait avec du sucre et des épices (dont beaucoup de cardamome). Au Ladakh, goûtez au moins une fois le gurgur tcha, le fameux thé salé au beurre. S'il est bien fait, c'est très bon, mais il faut aimer ! Dans les bonnes guesthouses on vous servira aussi à longueur de journée de la kounak, thé salé sans beurre. C'est bon, mais au bout d'un mois on a vraiment envie d'un bon Darjeeling ou d'un Earl grey bien sucré...

Sinon il y a des bars dans les villes, la bière n'y est pas mauvaise (Kingfisher : 95 INR la bouteille de 65cl). Les alcools forts (rhum et whisky surtout) sont souvent produits en Inde même, et vous assomment en moins de deux, surtout dans les régions himalayennes (l'altitude...). Buvables uniquement avec du coca (sauf pour moi) ou du jus de fruits. Essayez le rhum-mangue, ça passe pas mal.

Communiquer

Le téléphone fonctionne très bien en national comme en international. Repérez les enseignes STD/ISD et faites jouer les prix ! Pour la France, n'oubliez pas de remplacer le 0 par 0033 (par exemple, pour un numéro commençant par 03 xx xx xx xx, faites : 0033 3 xx xx xx xx).

Internet fonctionne aussi très bien. Là aussi, faites jouer les prix, mais certaines boutiques ont un matériel plus ou moins bon. Gaffe aux claviers qwerty, c'est vraiment dur quand on n'y est pas habitué.

A ne pas faire

Tuer des vaches, insulter publiquement Gandhi, se balader à poil, fumer de la drogue (haschich ou autre).

Retrouvez d'autres informations sur l'Inde

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur l'Inde.

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 11 décembre 2011
Créé et mis à jour par Pierrot, di dji, Natalie
Chercher dans Visoterra
386 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage