Vie pratique au Ladakh

Argent

Le Ladakh se situant en Inde, la monnaie est donc la Roupie Indienne (INR). En mai 2011, on a environ 1€ pour 64 INR.
En 2007 il existait deux distributeurs automatiques de billets (ATM) à Leh au Ladakh : celui de la Bank of India qui prenait les cartes Visa et celui de la State Bank of Jammu & Kashmir qui prenait les Master Card.
En 2007 on pouvait manger un plat simple (riz et lentilles) pour 50 roupies environ. Minimum 200 roupies pour une chambre en guesthouse, et 2000 roupies pour le moins cher des châles en vraie pashmina (cachemire)

Transports

Taxi : pratique mais cher pour les petits budgets, si possible choisissez un 4x4, vu l'état des routes.

Bus : il y a plusieurs compagnies (une publique et de nombreuses privées), c'est assez économique (1Rs/km) mais il faut bien se renseigner sur les destinations et les horaires (demandez à plusieurs personnes) et il ne faut pas le rater au retour !
De nombreux minibus faisant le trajet entre Leh et un village précis sont conduits par un habitant de ce village, cela explique que beaucoup de ces minibus quittent Leh en fin de journée pour faire le trajet retour le lendemain matin.

Stop : ça marche très très bien ! Ne soyez pas surpris si le chauffeur vous demande de l'argent, proposez même spontanément, c'est normalement moins cher (et moins bondé, quoique parfois...) que le bus.

Hébergements

La solution la moins chère à Leh reste la guesthouse : c'est la chambre d'hôte qu'on trouve aussi dans la plupart des villages d'importance. Le standing est très variable, tout comme le prix. Ça peut être très rustique (mais sympa) ou plus cossu.
Les hôtels sont moins répandus, et comme pour les guesthouses on trouve de tout à tous les prix.
Sur certains itinéraires de trek on trouve des "resthouses" qui se sont développées suite à la création d'une sorte de label. Certains en ont quelque peu abusé d'après un topo-guide spécialisé sur le Ladakh...
En trek il reste la solution du camping, souvent dans les 100 roupies la nuit. Même au milieu de nulle part, quelqu'un viendra pour encaisser !

Nourriture et boissons

La cuisine traditionnelle ladakhie est assez variée, on y trouve nombre de légumes, ainsi qu'une omniprésence de la farine (blé et plus souvent orge, utilisées pour épaissir les sauces et soupes ou pour faire des pâtes diverses). La fameuse "tsampa" (farine d'orge grillée) est quotidiennement consommée, de même que le "gur gur tcha" (thé salé au beurre) et parfois le "chang" (bière d'orge légère et aigrelette).

L'amélioration des liaisons routières (et donc commerciales) avec le reste de l'Inde a profondément modifié les habitudes alimentaires. On consomme dorénavant plus de riz et lentilles que d'orge (à se demander ce que deviennent les hectares d'orges cultivées jusqu'aux abords de Leh !), le "cha ngarmo" (thé épicé sucré indien) a bien souvent remplacé la "khunak" (thé salé), et l'on trouve plus facilement des pizzas, de la cuisine israélienne ou indienne qu'une bonne "thukpa" (soupe traditionnelle ladakhie). Cela dit, en choisissant bien sa guesthouse ou son restaurant, on pourra découvrir quelques merveilles de la cuisine locale.

Concernant l'eau, on relève des cas de turista en saison, il est donc préférable d'acheter de l'eau traitée (il est possible de remplir ses bouteilles plutôt que d'en acheter des jetables, histoire d'éviter d'engorger un peu plus le Ladakh de déchets...). En hors saison la pression démographique étant moindre l'eau courante est moins à craindre. Vous pouvez aussi bien évidemment vous hydrater au coca, boisson du voyageur en Inde bien connue. Le Ladakh est aussi connu pour ses abricots, à boire en jus mais aussi à manger en confitures ou séchés (aucun rapport avec les trucs caoutchoutés qu'on trouve en France !).

Pour en savoir plus, et éventuellement faire participer vos papilles à la nostalgie une fois revenu en France, vous pouvez vous procurer l'excellent livre "Ladakhi kitchen" dans certaines boutiques et librairies de Leh.

Santé et sécurité

Pas de vaccinations obligatoires pour le Ladakh, et pas plus de recommandations médicales que pour le reste de l'Inde. Il faut savoir que le climat étant très aride et l'altitude élevée, les conditions d'hygiène y sont moins dégradées, l'eau moins polluée.
Faites toutefois grandement attention à l'altitude, surtout en arrivant en avion (on passe en 1h30 de la plaine à 3500m d'altitude) ou par la route de Manali (on passe un col à plus de 5000m sans acclimatation). Le mal des montagnes peut s'avérer dangereux voire mortel. Plus d'infos sur cette page consacrée au Mal des montagnes.

Concernant la sécurité en général, les ladakhi étant des gens généralement accueillants, le sentiment de sécurité n'est en principe pas mis en défaut. Vous noterez cependant l'omniprésence de l'armée indienne et des check points le long des routes. nous sommes en effet près des frontières pakistanaise et chinoise, et les heurts (voire combats et bombardements) sont fréquents. Ces zones à risques sont cependant rarement accessibles aux touristes étrangers.

Communiquer

Tant que vous êtes sur Leh, vous n'aurez aucun mal à trouver une ligne téléphonique internationale ou une connexion internet. En dehors de Leh, il faudra se contenter des signaux de fumée, seuls les téléphones portables achetés au Ladakh pouvaient y capter un réseau en 2007...
Il y a un bureau de poste à Leh du côté de Fort Road. Ne surtout pas être pressé, l'administration indienne n'ayant aucune leçon à prendre en matière d'inertie ! :p

A ne pas faire

En vrac :

  • tenter un trek avec un col à 5000m le deuxième jour dès votre arrivée
  • prendre en photo une installation militaire
  • conduire soi-même une voiture (on est en inde, rappelons-le !)
  • prendre des photos au flash dans un monastère
  • ...

Autres

Le Ladakh est à l'heure indienne, qui est à l'heure solaire (pas de changement d'heure saisonnier) : lorsqu'il est 12h (été) en France, il est 15h30 en Inde, mais c'est différent l'hiver vu qu'on change d'heure et pas eux !

Les prises électriques sont à 3 broches, il est possible d'y passer nos appareils à 2 broches (à vos risque et périls !). quasiment comme chez nous, c'est du 220-250V à 50Hz.

On est en Inde, pays ayant connu la domination britannique, la circulation est donc à gauche.

Retrouvez d'autres informations sur le Ladakh

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur le Jammu-et-Cachemire.

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 07 mai 2011
Créé et mis à jour par visoterra, Pierrot, di dji
Chercher dans Visoterra
19 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage