Potosi

Cerro Rico
Cerro Rico

Potosi, est une ville de Bolivie nichée dans les Andes à plus de 4000 m d'altitude Son climat est relativement sec, et parfois froid pendant les mois d'hiver austral (juin, juillet, août). La température peut descendre facilement sous 0°C la nuit.

Potosi fut une ville impériale espagnole. Malheureusement (ou heureusement, selon le point de vue), sa richesse n'est plus. Au pied de la montagne Cerro Rico, autrefois riche en métaux précieux (dont l'argent), les vestiges de sa splendeur sont restés comme un témoignage d'une autre époque.

D'abord exploité par les incas, le Cerro Rico fut surtout le coffre-fort de l'empire espagnol, et plus largement de l'Europe. 40 000 tonnes d'argent furent extraites de 1550 à 1800, souvent par des esclaves indiens. Plusieurs millions d'entre eux sont morts à cause des conditions de travail épouvantables. A son apogée, Potosi était la ville la plus peuplée d'Amérique et le plus grand complexe industriel au monde. Elle compte encore aujourd'hui près de 165 000 habitants, dont plusieurs milliers de mineurs qui extraient désormais l'étain. Les conditions de travail sont toujours très mauvaises : les mineurs meurent encore bien jeunes de maladie et des accidents font encore des victimes tous les ans.

La casa de la Moneda
La casa de la Moneda

Potosi garde son Hôtel des monnaies et 80 églises comme vestiges de cette époque.

La visite des mines, à ne pas rater, permet de mieux se rendre compte des conditions précaires dans lesquelles vivent encore les mineurs appelés mitayos. Au marché, sur la route qui mène aux mines, vous ne manquerez pas d'acheter des feuilles de coca et de la dynamite que vous offrirez aux mineurs.

La Casa de la moneda (Hôtel des monnaies) fut édifiée aux environs de 1750 afin de contrôler la frappe des pièces. Les murs d'un mètre d'épaisseur ont abrités des prisonniers et le quartier général pour l'armée bolivienne. Les dernières pièces furent frappées en 1953.

Depuis 1987 Potosi est classée au Patrimoine de l'humanité auprès de l'UNESCO.

Guide Potosi sous licence Creative Commons - Modifié le 30 août 2012
Créé et mis à jour par visoterra, christtian
Carnets de voyages à Potosi mis à jour
  • la passionnéeL'enfer des mines d'argent de Potosi
    dans le carnet de voyage de la passionnée : L'enfer des mines d'argent de Potosi - 24/01/2017
  • christtian06. Vers les mines de Potosi
    dans le carnet de voyage de christtian : La Bolivie, l'âme des Andes - 26/11/2011

    31/10
    Nous quittons Sucre de bon matin pour commencer la principale partie de notre voyage. Nous partons vers Potosi.
    Après un arrêt photo d'un pont appelé "Sucre" qui enjambe le Rio Pilcomayo, nous continuerons vers Potosi (4070m).
    Le " mont riche", rempli d'argent fit la rich ...

  • PoupouneSucre – Potosi par le bus de ligne
    dans le carnet de voyage de Poupoune : Voyage de noces en Amérique Latine - 14/09/2011

    Notre transfert de Sucre à Potosi s’est fait par la ligne de bus. Le trajet dure environ 3 heures. La route est goudronnée et globalement en bon état.
    Nous prenons le bus à la gare routière, il y a plusieurs personnes qui attendent déjà à côté du bus. Les places étant numérotées. ...

Quelques photos de Potosi
l'enfer des mines d'argent de Potosi
l'enfer des mines d'argent de Potosi
l'enfer des mines d'argent de Potosi
l'enfer des mines d'argent de Potosi
L'enfer des mines d'argent de Potosi
l'enfer des mines d'argent de Potosi
l'enfer des mines d'argent de Potosi
Eglise Santa Teresa
Place de Potosi
L'enfer des mines d'argent de Potosi
L'enfer des mines d'argent de Potosi
L'enfer des mines d'argent de Potosi
Chercher dans Visoterra
137 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage
Fermer [x] Plus d'infos dans le forum

Obtenez plus d'infos sur Potosi pour préparer votre voyage en posant votre question dans le forum. Vous y retrouverez plusieurs milliers d'autres voyageurs.


}