Histoire de la Chine

Avertissement: ceci n'est qu'un résumé car il est vraiment difficile de parler d'une histoire qui commence au paléolithique (600000 à 10000 avant Jésus-Christ)et continue... Mieux vaut consulter un bon livre d'histoire pour les plus intéressés.

En résumé: Les dynasties se sont succédées, les guerres aussi... La dynastie Mandchoue, ou dynastie Qing s'éteindra avec la création de la République de Chine le 1er janvier 1912.

La dynastie Qing, en place depuis 1644 commencera à décliner dans la moitié du 19ème siècle. Il est à noter que souvent, en Chine, l'insurrection est venue du peuple paysan. Les sectes et les sociétés secrètes se développent et complotent. Tous les troubles occasionnés coûtent chers aux Qing qui dépenseront une fortune pour mener des campagnes de répression tandis qu'à la cour les intrigues se succèdent et que les autorités provinciales plongent, déjà, dans la corruption.

Le mécontentement populaire aboutit à la révolte des Taipings vers 1850 qui entrainera plusieurs millions de morts... En 1853, les Taipings se sont emparés de la moitié de la Chine et ont installé leur capitale à Nankin.Les chefs des Taipings, issus de la paysannerie, prônent la réforme de la société par le collectivisme. Ils tiendront tête aux troupes impériales jusqu'en 1864 avant d'être écrasés.

Mais l'Empire restera malade.

Pendant ce temps, l'occident essaie de coloniser le monde mais il a du mal avec la Chine. Les Anglais commenceront cependant à y vendre de l'opium qui deviendra tellement populaire que les mandchous en viendront à brûler des caisses d'opium, vers 1840, à Canton: ce sera la première guerre de l'opium. Le bloc occidental défait les forces impériales , fait le blocus des principaux ports... En 1842, le traité de Nankin autorise les étrangers à installer des concessions à Canton, Shangaï et Nankin. Hong Kong devient possession britannique et des missions diplomatiques sont installées à Pékin.

De nouvelles interventions franco-britanniques entre 1858 et 1860 aboutissent au regrettable "sac du Palais d'Eté" qui restera longtemps gravé dans la mémoire chinoise... Puis le Palais d'Eté est incendié... Un nouveau traité sera signé, à Pékin. De nouveaux ports sont ouverts et les missionnaires peuvent exercer librement leur culte dans le pays. Les dettes de guerre affaibliront encore plus le pays.

S'ouvre alors une des pages les plus sombres de l'histoire de la Chine. La Russie a profité de cette période agitée pour s'emparer du Turkestan Chinois et de la Mandchourie. Le Japon annexe dès 1874 les îles Ryukyu jusqu'alors aux Qing puis la Corée, et Taïwan, à la fin du siècle.

Le régime mandchou essaiera en vain de moderniser la société... En 1898, Cixi,concubine de l'empereur Xianfeng jusqu'en 1861, devient impératrice douairière et exerce la régence à la place du l'empereur Guangxu déclaré incapable de régner. En juin 1900, avec le soutien des "boxers", elle déclare la guerre à l'occident. Elle sera contrainte à la fuite et devra à de nouvelles concessions aux puissances occidentales de revenir à Pékin. Elle fera alors désigner Puyi, âgé de 3 ans, comme prince héritier (cf "le dernier empereur" de Bertolucci). A la mort de Cixi, en 1908, la pays est dans une crise importante...

A ce moment, devant le manque de réformes de l'Empire Qing, des gradés de l'armée et des intellectuels formés à l'étranger sont inspirés par Sun Yat-Sen docteur en exil et une insurrection éclate à Wuhan le 10 octobre 1911. La République de Chine prend naissance. Elle sera officiellement inaugurée le 1er janvier 1912 mais l'empereur n'abdiqua en réalité que le 12 février 1912!

A cette époque-là, la capitale est Pékin, jusqu'en 1927. Sun Ya-Tsen occupera la place de président de la nouvelle république pendant seulement 1 mois 1/2 puis laissera la place à un intrigant, ancien chef de guerre, Yuan Shikai. Il deviendra président de la République , et sera reconnu par les principales puissances occidentales et par le Japon. En 1914, il s'octroie les pleins pouvoirs et fonde même sa propre dynastie! Sommé par les puissances occidentales de rétablir la République, il finira par obtempérer avant de mourir subitement, en juin 1916. Suit une période très trouble, dite des "Seigneurs de la guerre" gouverneurs militaires des différentes provinces... Sun Yat-Sen au sud a formé un gouvernement national, le Guomindang.

Le traité de Versaille, injuste pour les chinois, entrainera le "mouvement du 4 mai 1919", où se retrouve toute la jeunesse chinoise Au départ, mouvement surtout intellectuel qui prône la rénovation de la culture chinoise même, il s'étend aux ouvriers .

En 1921, à Shangaï, on assiste à la création du Parti communiste chinois par des intellectuels. Il signe une alliance avec le Guomindang. A la mort de Sun en 1925, le général Chiang Kai-Shek lui succède et il rompt la pacte avec les communistes dès 1927. Le 12 avril 1927, il instaure un nouveau régime avec parti unique et "transporte" la capitale à Nankin. Ce régime autoritaire ne survivra pas à l'invasion de la Chine par le Japon en 1937 (d'où son nom de "décennie de Nankin")

Très vite, à cause de son anticommunisme surtout, il devient l'adversaire principal des militants de ce parti et la guerre est rapidement déclarée entre les nationalistes et les communistes. C'est à ce moment qu'on entend parler de Mao Zedong: installé aux confins du Hunan et du Jiangxi, il éduque les paysans et les entraîne à la guerre.

En novembre 1931, les bases rurales du Parti Communiste sont obligées de se replier avec Mao: c'est l'épisode de la "Longue Marche", à partir d'octobre 1934 à travers les montagnes du Sichuan occidental et du Shaanxi jusque dans la boucle du fleuve jaune. Mao devient le chef incontesté du Parti communiste chinois, président de son Comité Central.

L'invasion japonaise en 1937 réconcilie nationalistes et communistes dans un front commun contre l'armée japonaise. En juin, le gouvernement est contraint de transporter sa capitale à Chongqing où il restera jusqu'en 1945.

A la capitulation japonaise,en août 1945, une véritable guerre civile s'installe de nouveau entre Nationalistes et Communistes. Alors que Chiang Kai-Shek pensait dominer rapidement, à partir de juin 1947, l'armée communiste oblige les troupes du Guomindang à se replier vers le sud et le gouvernement nationaliste se réfugie alors à Nankin.

En quelques mois, toutes les grandes villes chinoises sont conquises par les communistes. Le 23 janvier 1949, Pékin tombe entre leurs mains.
Le 1er octobre 1949, à Pékin, les communistes proclament la "République Populaire de Chine" tandis que Chiang et ses amis du Guomindang s'exilent à Taïwan, dont ils proclament Taipei capitale de la "République de Chine".

A la fin de ces décennies de désordre, le pays est exsangue...Tout est à reconstruire et ce ne sera pas simple, comme chacun sait!

Mao Zedong prend les commandes du pays. La priorité est à l'idéologie nouvelle. Il faut jeter les bases d'une société égalitaire , sans classe sociale ni propriété privée. A partir de 1952, on assiste à une interdiction de toute activité économique ou commerciale individuelle et on impose la nationalisation des terres et des moyens de production. A partir de 1955, le malaise egendré par la collectivisation massive oblige le gouvernement à un peu plus de souplesse.

Chacun est invité à faire part de ses doléances au cours du "Mouvement des Cent Fleurs"...Ce mouvement sera éphémère et réprimé rapidement car considéré comme déstabilisateur pour le gouvernement.

Suit la difficile période du "Grand Bond en avant"... En imposant une industrialisation des campagnes, le gouvernement les épuise encore plus. Les médiocrités des récoltes entrainent une période de famine terrible et, en 1960 et 1961, plusieurs millions de paysans meurent de faim...

En 1959, à cause de l'échec du Grand Bond, Mao est évincé et laisse la place à Liu Shaoqi mais il garde son prestige, aidé en cela par son ami Lin Biao qui continue de diffuser ses idées.

En novembre les partisans de Mao lancent la "Révolution culturelle prolétarienne", dont le but premier est vraisemblablement de mettre en échec les adversaires "révisionnistes". La Révolution Culturelle s'étend peu à peu à tout le pays et il s'en suit la triste période que chacun connait. Les professeurs, magistrats, cadres supérieurs de l'administration sont dénoncés et envoyés à la campagne pour y être "rééduqués"... Le "petit livre rouge" est diffusé dans tout le pays.

Les "Gardes Rouges" se lancent alors dans une implacable guerre sociale mettant réellement en danger le pays tout entier. A cette période, le pays sera plus dirigé par la "Bande des Quatre" que par Mao. Dans les "Quatre", Jiang Qing, l'épouse de Mao...

Ils cherchent à éliminer ceux qui, comme Deng Xiaoping et Zhou Enlai, pensent que la Révolution Culturelle fait courir de graves dangers au pays.

Cette nouvelle période de crise aura des conséquences énormes : de nombreuses victimes, d'abord, puis une désorganisation sociale et culturelle et la Chine en sortira très affaiblie, notamment sur la plan écnomique.

Les dernières année de Mao sont marquées par la montée du culte de sa personnalité. D'autres campagnes suivent, qui permettent d'éliminer de nouveau des indésirables...

C'est Zhou Enlai qui remet la Chine sur la scène internationale à partir de 1971, puis , fauché par la maladie, il sera remplacé par Deng Xiaoping.

A la mort de Mao, en 1976, le pays est déstabilisé et on assiste à une lutte d'influences pour choisir un nouveau leader. Après l'élimination de la "Bande des Quatre", Deng Xiaoping revient sur le devant de la scène.

En 1984, la Chine s'ouvre au monde et après 1990, le pays opte pour le capitalisme économique .

Et actuellement, contre vents et marées, la Chine est vraiment "éveillée".

Retrouvez d'autres informations sur la Chine

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur la Chine.

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 16 juillet 2009
Chercher dans Visoterra
36 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage