Histoire de l'Inde

Sommaire

Histoire

Dans son histoire, l'Inde est l’une des plus anciennes au monde, très liée à sa géographie. En effet, le sous-continent est fermé au nord par la chaîne himalayenne, les "envahisseurs" ne pouvaient donc arriver que par l'ouest. De plus, les fleuves dans la péninsule coulent tous d'est en ouest, il n'y a donc aucun axe naturel nord-sud, ce qui explique que l'Inde n'ait connu que peu d'unité au cours des siècles.

Les Aryens

Vous pouvez vous en douter, ce peuple n'a rien à voir avec certaines idéologies douteuses des années 30. Il faut de l'imagination pour croire que les aryens de l'Inde du IIIème siècle avant JC étaient grands et blonds aux yeux bleus. Parenthèse terminée.

Les Aryens, donc, peuple nomade et pastoral descendu du Caucase et du plateau iranien vers 1500 av. JC, arrivent au bord de l'Indus et se mêlent peu à peu aux descendants des Dravidiens dont on sait peu de choses (leur alphabet reste indéchiffrable). Les nouveaux amènent une religion, le védisme, qui est transmise oralement par des hymnes (les Védas), écrits plus tard en sanskrit. Les dieux védiques se mélangent aux croyances dravidiennes, et l'ensemble a donné ce que les occidentaux appellent l'hindouisme, bien que cela ne veuille rien dire pour un "hindou". La société aryenne avait déjà l'organisation en caste que l'on retrouve aujourd'hui : le brahmane ("prêtre") est au sommet d'un système de castes très rigides.

D'autres religions se sont formées à la même époque, mais en réaction au système des castes : le bouddhisme et le jaïnisme. C'est aussi pour s'affranchir de ce système, contrôlé par les brahmanes, que l'Empereur Ashoka s'appuiera sur le bouddhisme pour unifier le premier empire indien. C'est à cet époque que le bouddhisme, avant tout une philosophie, deviendra une religion pour le peuple en "déifiant" le Bouddha. A la même époque, le Nord-ouest du pays connait une invasion perse que dirige Cyrus, puis Darios Ier qui s'empare du Gandhara et du bas Indus (fin du VIe siècle av. JC).

Les Mauryas (IIIè siècle av.JC)

Le souverain le plus connu de cette dynastie fut l'Empereur Ashoka, l'Empire Maurya était à cette époque immense : seule l'extrémité sud de l'Inde y échappa. Les Mauryas furent les premiers à réellement stopper l'expansion des Grecs (Alexandre le Grand) au IVème siècle. C'est à la mort d'Ashoka que l'Empire se divisa de nouveau, les vassaux reprenant leur indépendance.

Andhras, Shungas et Kushanas (IIè siècle av.JC - IIIè siècle apr.JC)

A la mort d'Ashoka, le sud devint indépendant sous l'Empire Andhra, qui donnera plus tard son nom à l'État d'Andhra Pradesh. Dans le Bihar, les Shungas dominent. Cependant, l'instabilité est grande en Asie Centrale, et de nombreux peuples de tous horizons et aux croyances très différentes déboulent dans le nord de l'Inde, provoquant un mélange très curieux. Ce sont finalement les Kushanas, peuple nomade d'Asie Centrale, qui auront le dessus vers l'an 0. Seuls résistent les Andhras dans le sud.

Les Guptas (IVè - Vè siècles)

Comme les empires précédents, celui-ci naît dans la région du Bihar. Age d'or pour l'art, mais les Huns vont le mettre à mal. Seuls les souverains du sud sauront repousser les hordes, qui se tournent alors vers l'Europe.

Moyen âge (VIè - XIè siècles)

La période médiévale de l'Inde voit naître et mourir de nombreux royaumes, avant l'arrivée, au VIIIè siècle, des Arabes, ce qui va bouleverser la donne politique. Bien que très instable, la période médiévale fut une des plus féconde pour l'art indien.

Premières dynasties musulmanes (XIè - XVè siècles)

Profitant des dissensions entre les dynasties du nord, les Arabes finissent par s'installer durablement dans la région de Delhi. Ils pénètreront petit à petit dans le sud de l'Inde. Seul l'extrême sud de l'Inde reste complètement hindou. Dans le reste de l'Inde, les temples sont détruits, l'Islam imposé par la force, les hindous persécutés.

Les Moghols (XVIè - XVIIIè siècles)

Musulmans, les Moghols arrivent en Inde au XVIè siècle et fondent un empire qui durera plus de 3 siècles. C'est à eux que l'on doit le Taj Mahal. Le fondateur de la dynastie, Babur, étend très vite son territoire dans le nord du pays. Mais c'est son petit fils Akbar("le très grand"), qui en 1556 donnera à l'Empire Moghol toute sa grandeur, prônant la tolérance universelle. S'ensuit quelques générations à s'emprisonner et se combattre mutuellement, jusqu'à l'invasion persane au XVIIè siècle, puis la fin de l'Empire en 1857.
°
En Inde: le Taj Mahal, c'est à la mort prématurée de la jeune épouse d'un souverain que l'on construit cet extraordinaire mausolée de marbre d'une finesse exceptionnelle. La blancheur même du monument évoque la douleur, le blanc est couleur de deuil en terre d'Islam. Mais devant une telle beauté, on oublie le drame du jeune souverain pour ne plus admirer que ce chef-d'œuvre de l'art moghol dont, justement, la blancheur contraste avec les traditionnelles représentations de l'art dont les moghols sont les maitres incontestés: les miniatures.

La colonisation européenne (XVIIIè - XXè siècles)

Les Portugais firent partie des premiers européens à créer des comptoirs aux Indes, dès le XVIè siècle, rejoints par les Anglais et les Français un siècle plus tard. Ils étaient avant tout intéressés par les ressources naturelles, particulièrement les épices. Les anglais finiront par prendre le dessus et contrôler presque toute l'Inde, laissant juste Pondichéry et Chandernagor à la France. L'Angleterre profita beaucoup des conflits entre dynasties traditionnelles pour assoir sa domination.

Indépendance et Partition

C'est en 1885 que le Congrès National Indien fut créé par Motilal Nehru, père du futur premier ministre de l'Inde indépendante. Le combat pour la liberté fut gagné grâce à la ténacité d'un avocat, Gandhi, un "fakir séditieux à demi-nu" selon les propres termes de Winston Churchill. Sa lutte non-violente en fit un symbole pour tout le pays, mais aussi pour tous ceux qui à travers le monde aspirent à la liberté sans violence. L'Inde devint indépendante le 15 août 1947, devenant la plus grande démocratie au monde. Mais tout ne fut pas rose : peu de temps après, on vit s'affronter musulmans et hindous, et l'Inde fut partagée en trois pays : l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh, tous deux musulmans.

La question du Cachemire empoisonne les relations entre l'Inde et le Pakistan depuis la Partition. En effet, l'état de Jammu & Kashmir est peuplé à majorité de musulmans, mais son maharajah étant hindou, il choisit de rejoindre l'Union Indienne. Le cessez-le-feu signé en 1949 fut rompu en 1965. Depuis, les deux pays ont mis au point leur bombe atomique... Une partie de la région est aujourd'hui occupée par le Pakistan, l'autre par l'Inde, qui y a déployé d'impressionnantes forces armées. Ce conflit a aussi engendré la guerre la plus haute au monde, pour l'occupation (toute symbolique) du Siachen Glacier, un des plus grands glaciers au monde, perdu à 5000m d'altitude dans le massif du Karakorum.

Retrouvez d'autres informations sur l'Inde

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur l'Inde.

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 28 mai 2010
Créé et mis à jour par Pierrot, di dji, Natalie
Chercher dans Visoterra
178 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage