Histoire de l'Autriche

Rome fit du pays trois provinces que plus tard les Barbares saccagèrent. Il fallut attendre Charlemagne pour que soit constitué, vers 800, la marche d'Autriche après que la menace des Avars eut été brisée. En 976, la marche fut attribuée à la famille Babenberg, laquelle s'éteignit en 1246. Ses possessions (Autriche, Styrie, Carinthie) revinrent au roi de Bohème, Ottokar II, puis à Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains en 1273. Les Habsbourg affermirent leur pouvoir sur l'Autriche ; empereurs du Saint-Empire de 1438 à 1806, ils furent également rois de Bohème et de Hongrie (1526-1918 ). Par mariage, ils agrandirent leurs États et se trouvèrent à la tête d'immenses territoires enserrant la France des Pays-Bas à l'Espagne. Charles Quint donna ses possessions autrichiennes en 1522 à son frère Ferdinand, lequel hérita en 1526, de la Bohème et de la Hongrie, et, en 1558, du titre d'Empereur du Saint-Empire. La maison d'Autriche devint une puissance européenne qui lutta contre l'Empire ottoman, s'opposa à la Réforme et fut l'adversaire de la France pendant trois siècle. Les guerres napoléoniennes contraignirent François II à renoncer au titre d'empereur romain germanique (1806). Ses États avaient pris, dès 1804, le nom d'empire d'Autriche. Les territoires enlevés par Napoléon furent rétrocédés au congrès de Vienne (1814-1815), qui vit l'affirmation de la puissance autrichienne constituée, en plus de l'Autriche, par la Bohème, la Hongrie, la Galicie, le Nord de l'Italie, la Croatie, la Slavonie, l'empereur portant le titre de président de la Confédération germanique. Après 1848, l'Empire dut combattre les mouvements libéraux et nationaux : perte de la Lombardie (1859) ; la défaite de Sadowa (1866) contre la Prusse marqua la fin de la présence autrichienne en Allemagne et en Italie. Les négociations avec la Hongrie aboutirent à la monarchie dualiste (1867) qui groupa deux États, la Cisleithanie (empire d'Autriche) et la Transleithanie (royaume de Hongrie), sous un seul souverain : François-Joseph (1848-1916). Les luttes des nationalités et la politique expansionniste conduisirent la monarchie à sa perte. En 1908, elle annexa la Bosnie et l'Herzégovine. Dans une situation troublée, l'attentat de Sarajevo (28 juin 1914) l'amena à déclarer la guerre à la Serbie, ce qui déclencha la Première Guerre mondiale (1914-1918 ), à l'issue de laquelle Charles Ier dut abdiquer et l'Empire fut disloqué. Après un demi-millénaire de puissance et de gloire, l'Autriche redevenait un petit État. La République fut proclamée le 12 novembre 1918. Bientôt la menace nazie grandit et, à la suite de l'Anschluss (1938 ), l'Autriche, annexée par l'Allemagne, ne fut plus qu'une province du Reich. Occupée par les quatre puissances alliées jusqu'en 1955, elle devint alors un pays neutre gouverné pendant vingt cinq ans par une coalition de populistes (catholiques) et de socialistes.

Retrouvez d'autres informations sur l'Autriche

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur l'Autriche.

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 03 septembre 2010
Créé et mis à jour par visoterra, di dji, Natalie
Chercher dans Visoterra
86 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage