Géographie du Ladakh

Le Ladakh occupe une vaste région (97 872 km², soit deux fois la Suisse) entre les deux plus hautes chaînes de montagne du monde, l'Himalaya, au sud, et le Karakoram, au nord. Ces hauts plateaux désertiques entre 2500 et 5000 m d'altitude (avec des sommets à 7000 m) sont coupés en deux par l'Indus, qui a déjà parcouru 500 km depuis sa source au Tibet. Administrativement, le Ladakh est un district de l'État indien de Jammu & Kashmir. La capitale est Leh, et le sous-district du Bas-Ladakh a pour chef-lieu Kargil. Depuis quelques années, suite à de nombreuses revendications pour se séparer du Jammu & Kashmir, l'État indien a consenti à la création du Hill Council Development of Ladakh, qui comprend une sorte de Parlement, mais pas de véritable autonomie.

On peut distinguer cinq régions différentes composant le Ladakh :

  • Le Ladakh à proprement parler, constitué de la large vallée de l'Indus en amont de Khalse et de petites vallées perpendiculaires. C'est là que se trouve la capitale, Leh, ainsi que les grands monastères de la région et la majorité de la population. Le climat est assez sec, car la vallée est coincée entre les chaînes du Ladakh et du Zanskar, mais le fleuve et ses affluents irriguent de nombreuses oasis verdoyantes.
  • Le Purig, ou Bas-Ladakh se trouve en aval de Khalse, toujours dans la vallée de l'Indus. Les paysages sont plus sauvages, la vallée souvent plus encaissée, mais l'altitude est plus faible, autorisant plus de cultures. C'est de là que viennent la plupart des abricots du Ladakh. Le chef-lieu, Kargil, a une population à majorité musulmane, annonçant le Cachemire tout proche.
  • La Nubra, composée des vallées de la Shyok et de la Nubra. Isolée au nord de Leh par la chaîne du Ladakh, il faut pour y accéder passer le plus haut col routier au monde, le Khardung La (5600 m). Son altitude étant moindre, les cultures sont plus abondantes et diversifiées qu'au Ladakh. Quelques chameaux de Bactriane bloqués ici suite à la fermeture des frontières nous rappellent que nous sommes sur une ancienne grande voie caravanière de l'Asie Centrale.
  • Le Rupshu (appelé aussi Changthang) est une région de hauts plateaux désertiques au sud-est de Leh, près de la frontière tibétaine. L'altitude moyenne est au-dessus de 4000m, trop haut pour des cultures, mais parfait pour les pâturages. Les habitants, appelés Champas, sont majoritairement nomades et suivent leurs troupeaux de chèvres, moutons, yacks et dzos (croisement du yack et de la vache). Un de leur principaux moyens de subsistance vient de la laine de leurs chèvres, la fameuse Pashmina (improprement appelée laine du Cachemire) : c'est la laine la plus chaude et la plus douce au monde, une des plus chères aussi.
  • Le Zanskar, entre Indus et Himalaya, fut à une époque un petit royaume indépendant, son isolement extrême l'ayant longtemps protégé de ses voisins. Seule une piste partant de Khalse permet d'y aller en voiture depuis quelques années, sauf l'hiver. Durant cette saison, une voie originale s'ouvre durant quelques semaines, sur la rivière Zanskar gelée (on l'appelle alors Tchaddar) et permet un trafic avec Leh. Un projet de route est en cours dans ces gorges très encaissées, mais de nombreux problèmes techniques et géologiques reculent sans cesse l'échéance. Une autre route est en construction depuis Manali (Himachal Pradesh) avec des tunnels qui en feraient la première route "tous temps" à travers l'Himalaya indien.

Retrouvez d'autres informations sur le Ladakh

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur le Jammu-et-Cachemire.

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 04 mai 2011
Créé et mis à jour par visoterra, Pierrot, di dji
Chercher dans Visoterra
56 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage