Bouddhisme

Le bouddhisme est une des religions qui regroupe le plus d'adeptes à travers le monde, entre 350 et 500 millions de personnes. C'est une des plus populaires surtout : le drame tibétain et la personnalité du Dalaï-Lama attirent chaque jour de nouveaux sympathisants.

Long So'n
Long So'n

Le bouddhisme à travers le monde

Le bouddhisme est avant tout une spiritualité asiatique, et contrairement aux deux religions dominantes (christianisme et islam), il s'est peu développé dans les autres régions du monde. Cela tient au fait que la philosophie bouddhiste peut être difficile à intégrer pour les esprits occidentaux, mais aussi, ainsi que le rapportait Heinrich Harrer dans son récit Sept ans d'aventures au Tibet, les bouddhistes ont eu peu de politiques de colonisation au cours de l'histoire. Pas de conversion forcée, ni de croisades ou de djihad.

Historiquement, le bouddhisme est présent principalement au Tibet, en Chine, Inde du Nord, Népal, Bhoutan, Asie du Sud-Est, Japon et Indonésie. Plus récemment, la loi du Dharma a fait un certain nombre d'adeptes en occident, à mon avis plus souvent par goût de l'exotisme ou délire new-wave que par véritable recherche philosophique...

La vie du Bouddha

Bouddha couché
Bouddha couché

Une présentation du Bouddhisme serait incomplète sans parler de la vie du Bouddha. De son premier nom Siddhârtha Gautama, celui-ci est né dans une famille royale près de Lumbini, sur le territoire du Népal actuel. Son père, qui avait été averti par un oracle qu'il renoncerait au pouvoir après avoir fait connaissance des quatre malheurs qui menacent l'homme (pauvreté, maladie, vieillesse et mort), fit tout ce qu'il pu pour en éloigner le jeune prince, mais ce qui devait arriver arriva. Le jeune homme quitta le palais, rejeta sa condition sociale, se dépouilla de ses beaux habits et se coupa les cheveux en signe de renoncement. Il partit à la recherche d'un maître spirituel, puis s'associa finalement à cinq compagnons avec lesquels il se livra à des pratiques ascétiques intenses.

Ces exercices n'apportant pas les résultats voulus, Siddhârtha se sépara de ses compagnons et se rendit à Bodhgayâ où, après quelques semaines de méditation il atteint l'illumination suprême. Il se rendit ensuite à Bénarès (Varanasi) pour enseigner la vérité qu'il venait de découvrir, où il convertit ses premiers disciples. Il passa ensuite une grande partie de sa vie à parcourir la région du Gange pour transmettre ses enseignements.

Le Daibutsu Amitabha, de Kamakura
Le Daibutsu Amitabha, de Kamakura

La Doctrine Bouddhique

Il faut d'abord retenir que, avant d'être une religion, le bouddhisme est une philosophie, un courant de pensée. Contrairement à la plupart des religions (christianisme, islam, hindouisme, chamanisme, animisme), le bouddhisme ne propose pas de dieu tout puissant, seulement une explication du fonctionnement du monde. Shakyamuni Gautama, le Bouddha historique, ne s'est jamais présenté comme un prophète ou un messager de dieu, mais comme un homme ayant, par son propre effort, trouvé la solution du problème de la douleur et de celui de la délivrance. C'est plus tard que ses disciples l'ont divinisé.

Souffrance, insatisfaction et impermanence

Preah Khan
Preah Khan

L'examen des conditions d'existence des êtres vivants aboutit à la prise de conscience de la souffrance et de l'insatisfaction qui caractérisent la vie. En effet, chaque être vivant va faire, au cours de sa vie, l'expérience de situations pénibles qu'il n'a pas souhaité. Les formes les plus évidentes en sont la pauvreté, la maladie, la vieillesse et la mort. En revanche, ce que l'être vivant désire, il ne l'obtient que rarement et en ressent une grande frustration. Même lorsque ses désirs sont satisfaits, il ne peut s'en contenter et en voudra plus. L'état prolongé de satisfaction que l'on recherche, rien ne pourra le produire, car rien n'est durable. L'impermanence de toute choses régit en effet toute la pensée bouddhique.

Le but des enseignements du Bouddha est donc de libérer de la souffrance tous les êtres vivants en leur montrant le chemin qui mène à un bonheur inaltérable. Pour supprimer cette souffrance, il faut en trouver les causes. C'est la qu'intervient le 'karman', loi selon laquelle tout acte volontaire porte tôt ou tard ses fruits. Cela peut-être agréable pour une action vertueuse ou désagréable pour une action non-vertueuse. Cependant, c'est plus l'intention que l'acte lui-même qui compte, et l'intention provient avant tout de l'ignorance. L'ignorance est donc à l'origine de toute souffrance.

Succession d'existences et transmigration

Le complexe de Gal Vihara
Le complexe de Gal Vihara

C'est là qu'il est possible de faire un lien entre le bouddhisme et l'hindouisme : notre vie actuelle n'est pas la création de Dieu, mais un simple épisode dans une succession d'existences. La différence est que, pour les hindous, l'âme transmigre d'un corps à l'autre au moment de la mort. Pour les bouddhistes, cela n'est pas possible : l'impermanence des choses vaut aussi pour les âmes. C'est donc une sorte de courant vital qui traversera successivement ces existences de la naissance à la mort, et on ne parlera pas de réincarnation, mais plutôt de renaissance. La loi du karman va avoir ici une grande importance, car chacune de nos existences sera déterminée par nos actes. Ainsi, le bonheur ou le malheur de chaque être vivant n'est pas dû au bon vouloir d'un dieu, mais à ses propres actions.

Quelques temples bouddhistes

  • Le Mont Kôya-San au Japon,
  • La Pagode Long Son au Vietnam,
  • Le Monastère Shaolin, Temple du Bouddha de jade, en Chine,
  • Taktshang au Bhoutan,
  • Le Temple de Samye au Tibet,

A lire

  • André Migot, Au Tibet sur les Traces du Bouddha
  • Alexandra David-Neel, Œuvres complètes
  • Milarepa, La vie et Les cent mille chants, traduction du Tibétain de Marie-José Lamothe
Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 28 janvier 2011
Créé et mis à jour par visoterra, di dji
Carnets de voyages en lien avec Bouddhisme
  • La Chine en 14 joursLa Chine en 14 jours
    par wingsunfurled - 05/01/2011

    Il y a beaucoup à voir en Chine, et en quelques semaines on sait d'avance qu'on ne verra pas tout. Vu l'immensité du territoire, il faut aussi bien étudier les moyens de déplacement. Les deux optio ... Suite

Récits / albums photos

Partagez votre voyage sur Visoterra : créez votre récit de voyage.

Chercher dans Visoterra
51 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage