Mal des montagnes

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
1

Bonjour,

je vous propose d'écrire un article complet sur le mal des montagnes qui sera lié depuis les articles sur les zones à risque :

  • causes
  • symptômes
  • remèdes
  • conseils divers

di dji et Pierrot ont commencé à écrire quelques paragraphes sur le sujet sur http://www.visoterra.com/article-vie-pra... .

Voyez-vous des choses à ajouter?

Arnaud

Découvrez mes voyages sur http://www.visoterra.com/page-visoterra/

visoterra
visoterra
Visoterrien administrateur

Je trouve que l'article mentionné est déjà super bien détaillé...
Et je dirai aussi que la meilleure façon de l'éviter est l'acclimatation donc :
"Qui veut voyager loin ménage sa monture"
"Chi va piano, va sano e va lontano"

Les voyages forment la jeunesse... mais déforment les valises !

Jean Marie
Jean Marie
Visoterrien éditeur

Ok, je pense qu'on va donc le recopier tel quel sur une page spécifique alors.

Quelqu'un a des objections?

Arnaud

Découvrez mes voyages sur http://www.visoterra.com/page-visoterra/

visoterra
visoterra
Visoterrien administrateur

En plus de ce qu'on a déjà écrit :

  • Boire beaucoup d'eau, ça fait uriner mais c'est nécessaire. En effet, avec l'altitude l'eau s'accumule entre nos cellules, risquant de provoquer à terme un œdème pulmonaire ou cérébral. Comme boire fait pisser, on évacue cette eau et on réhydrate les cellules (qui, elles, en ont besoin). Les médocs genre Diamox sont des diurétiques, mais préférez boire de l'eau dans la plupart des cas. On peut aussi essayer la bière, mais comme après quelques litres on réfléchit moins bien, évitez d'en abuser ! L'idéal (pays himalayens) c'est le thé.
  • Durant une ascension de plusieurs jours, essayer autant que possible de dormir plus bas que l'altitude maximale atteinte pendant la journée. Et monter par paliers, en faisant une journée d'acclimatation tous les 1000m. Par acclimatation, je n'entends pas "repos total", l'idéal est de faire deux nuits à la même altitude, avec une balade facile un peu plus haut et sans portage.
  • En cas de symptômes graves, redescendre immédiatement de plusieurs centaines de mètres, voire plus de 1000m, et si possible consulter un médecin. Se bourrer de Diamox ou autre ne fera qu'aggraver la situation : les symptômes du MAM semblent se résorber, mais pour mieux revenir plus tard. Rappelons nous qu'un œdème peut-être rapidement fatal, ou si on en réchappe occasionner des conséquences à vie (mon voisin peut en témoigner...)

Inch' Allah !

Pierrot
Pierrot
Visoterrien éditeur

Ok, bon, ben on va ajouter tout ça alors!

Arnaud

Découvrez mes voyages sur http://www.visoterra.com/page-visoterra/

visoterra
visoterra
Visoterrien administrateur

Bonjour,

une étude qui vient de paraître tendrait à montrer que l'Ibuprofène réduirait l'apparition du mal des montagnes : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t...

Ca ne marche pas chez tout le monde et ça reste à confirmer. Et l'Ibuprofène reste un médicament à utiliser comme tel.

Arnaud

Découvrez mes voyages sur http://www.visoterra.com/page-visoterra/

visoterra
visoterra
Visoterrien administrateur

Pendant que j'y pense, je confirme mon conseil sur l'eau : l'automne passé sur la traversée du Zanskar j'ai eu un mal de crâne terrible pendant 4 jours (faut dire qu'on est passé de 2000 à 5100m en 4 jours sans une seule journée d'acclimatation... faites ce que je dis, pas ce que je fais ! ).
Après avoir tenté le paracétamol (à la limite de la surdose) sans succès, j'ai augmenté ma consommation de flotte (près de 10l/j, thé et soupe compris) et la migraine s'est atténuée. Mais elle n'est vraiment passée qu'en redescendant sous les 4000m.

Inch' Allah !

Pierrot
Pierrot
Visoterrien éditeur
1
Retourner à l'index du forum
Chercher dans Visoterra
81 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture