Changement de continent : direction Montréal

Le Québec en automneUn récit/album du carnet de voyage :
Le Québec en automne
Récit/album précédent :
Le Québec en automne
MontréalRécit/album suivant :
Montréal
Recommander ce récit/album photo
Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail

Le départ de l'aéroport de Bâle / Mulhouse est prévu à 13h30, l'arrivée à l'aéroport Trudeau de Montréal à 17h50, avec une escale par Paris Charles de Gaulle, le tout avec air France.
La matinée se passe bien, nous terminons tranquillement nos valises et Aurélie, ma soeur, passe nous prendre pour nous déposer à l'aéroport. Il n'y a jamais beaucoup de monde à Mulhouse pour les vols intérieurs et tout se passe bien. Le vol est rapide et nous atterrissons au terminal 2G, qui est tout neuf 1h plus tard. Nous attrapons le bus pour changer de terminal (2F). On ne peut pas dire que la logistique des transports entre les terminaux soit optimisée pour les économies d'énergie car nous faisons un bon nombre de tours et de détours avant d'arriver au terminal F. Heureusement que nous n'étions pas pressés par le temps. Au terminal, une fois le contrôle passé, nous en profitons pour faire un peu de shopping dans les boutiques duty free et acheter un sandwich car la collation entre Mulhouse et Paris était assez légère pour un repas de midi.
Il est 16h, c'est l'heure de l'embarquement. Nous nous installons à nos places (rang 09) dans le Boeing 747 qui va nous faire traverser l'Atlantique. Là une déception : il n'y a pas d'écrans individuels contrairement aux publicité du site d'Air France. Tant pis. Au pire, nous avons l'ordinateur d'Arnaud pour nous occuper.
Très rapidement, le stewart passe avec la carte du menu proposé puis sert l'apéritif : champagne, histoire de fêter les vacances. Le repas est servi dans la foulée. Au menu, crumble de tomates et chèvre, fricassé de poulet avec légumes et riz, camembert et moelleux au chocolat, le tout accompagné de vin blanc. Pendant ce temps, par le hublot, nous avons pu apercevoir les cotes françaises sous le soleil, l'Angleterre sous les nuages et puis l'Irlande à nouveau sous le soleil.
Le film du jour, Sex and the City, démarre tout de suite après le repas, histoire d'occuper un peu les gens.
Tout d'un coup, Arnaud aperçoit des petites tâches blanches dans la mer. Des bateaux ? Non des icebergs ! Il y en a plusieurs dont certains que l'on voit bien. Regardant un peu plus haut, je m'aperçois que certains nuages sont pour le moins bizarres. Et pour cause : c'est en fait la pointe sud du Groenland ! La vue est magnifique et c'est une belle surprise, nous ne pensions pas apercevoir le Groenland sur le trajet.
Enfin, nous découvrons le Canada. Le temps clair nous permet de bien voir le paysage en dessous : des lacs en pagaille. Nous voyons ensuite le lac Saint Jean avec le fjord du Saguenay et enfin le Saint Laurent et toutes les cultures aux alentours.
L'avion amorçe la descente et se place dans la zone d'alignement de la piste qui se trouve au-dessus du Saint Laurent. Du coup, nous pouvons profiter d'une belle vue sur les environs entre 100 et 30 mètres du sol. C'est assez étrange aussi car on se demande si on ne va pas atterrir dans l'eau.
Ce qui nous attend à l'aéroport est nettement moins excitant : une longue file d'attente pour passer le contrôle avant de récupérer les bagages, en espérant qu'elles soient, elles aussi arrivées. On finit par y arriver, vers 19h heure locale (soit 1h en France). La douanière au poste de contrôle était sympathique. Elle ne nous a pas embêtés avec des questions à répétitions. Juste un petit programme de nos vacances et notre moyen de locomotion. "Bon plan" approuve-t-elle avec son bel accent québécois.
Les bagages sont là. Ouf! Nous repérons Luc à la sortie et nous embarquons dans sa voiture, avec boîte automatique. Luc avait eu peur d'être en retard, il avait eu du mal à quitter son travail, mais finalement, il n'en était rien.
Luc habite le long du canal Lachine, dans Montréal ouest, non loin du marché Atwater (à ce moment là, ça ne nous parle pas vraiment mais nous le découvriront assez rapidement). Sur la route, nous pouvons apprécier la vue des gratte-ciels, de Montréal by night.
Arrivés chez lui, il est l'heure de souper et nous nous forçons à rester debout jusqu'à 23h local environ (5h en France) pour ne pas être déphasés le lendemain. Nous discutons donc du Québec, de Montréal, de ce que nous allons voir le lendemain c'est à dire le centre ville de Montréal.

Poster un commentaire

PoupouneAuteur : Postée le 02 octobre 2008 par Poupoune
Le Québec en automneUn récit/album du carnet de voyage :
Le Québec en automne
Récit/album précédent :
Le Québec en automne
MontréalRécit/album suivant :
Montréal
Commentaires
Votre commentaire pour ce récit/album(*) [?]

Enregistrer

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoterra
83 visiteurs connectés dont 4 Visoterriens : visoterra(Admin), bibi(Modérateur), rdut(Modérateur), Clarita
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Fermer [x]Recommandations