Visoterra - Guide

Serbie

La Serbie est un pays de langue serbe qui se trouve en Europe du Sud, enclavé entre la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et l’Albanie à l’ouest, la Hongrie au nord, la Roumanie et la Bulgarie à l’est, et enfin la Macédoine au sud. La Serbie, pays inclus aux 2/3 dans le massif des Balkans, a pour capitale Belgrade, compte environ 7,1 millions d’habitants, les serbes, répartis sur 88361 kilomètres carrés. C’est une république aussi appelée République de Serbie, dont la monnaie est le Dinar serbe (RSD), divisé en 100 para.

La carte du relief serbe est assez simple à établir : 1/3 nord, la Voïvodine, en plaines et petites collines et appartenant en fait à l’Europe Centrale, 2/3 sud dans les régions montagneuses des Balkans, Alpes Dinariques à l’est et Carpates à l’ouest, traversées par quelques belles vallées alluviales comme celles de la Morava ou de l’Ibar et séparé du 1/3 nord par la Save et le Danube.

Cette dichotomie se retrouve dans le climat, nettement continental dans les plaines du nord, avec des hivers froids, des étés chauds et humides et des précipitations d’environ 700 millimètres par an, alors que le sud est nettement influencé par l’Adriatique, et donc plus méditerranéen, même si les Alpes Dinariques contribuent à refroidir l’ensemble. Les précipitations sur le relief sont abondantes, jusqu’à 1500 millimètres par an qui sont de la neige en hiver.

Le territoire de la Serbie est d’abord séparé en trois :

  • Au nord, la Voïvodine, qui est une province autonome rattachée a la Serbie.
  • Au sud, le Kosovo, qui est une province autonome rattachée a la Serbie, mais qui conteste ce rattachement, qui a proclamé son indépendance en 2008, non reconnue par le gouvernement serbe, la communauté internationale étant très partagée.
  • Au centre, la Serbie Centrale, que l’on peut subdiviser en 4 parties, avec Belgrade, l’est de la Serbie, le centre de la Serbie et l’ouest de la Serbie. La Serbie Centrale est officiellement séparée en 17 districts administratifs : Mačva, Kolubara, Moravica, Zlatibor, Podunavlje, Braničevo, Šumadija, Pomoravlje, Raška, Rasina, Bor, Zaječar, Nišava, Pirot, Toplica, Jablanica, Pčinja, Ville de Belgrade.

L’économie de la Serbie est pleine croissance, basée en grande partie sur les services, mais aussi sur l’agriculture et l’industrie, notamment dans les secteurs porteurs que sont les métaux de base, les meubles, l'industrie alimentaire, les machines, l'industrie chimique, le sucre, les pneus, les vêtements et l'industrie pharmaceutique. La Serbie est candidate à l'adhésion à l'Union européenne, et son offre touristique est en forte progression :

  • Quatre sites classés sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO, à Gamzigrad-Romuliana, palais de l’empereur Galère , le Monastère de Studenica , les Monuments médiévaux au Kosovo , la forteresse Vieux Ras avec Sopoćani
  • Cinq parcs nationaux, celui de Đerdap, des gorges tracées par le Danube, les fameuses « portes de fer », ceux des Monts Kopaonik et des Monts Tara, celui de Šar-planina, à l’extrême sud de la Serbie, à la frontière de la Macédoine et celui de la Fruška Gora, qui possède un monde vivant riche et particulier avec des plantes rares et plus de 30 types d’orchidées…
  • Forteresse
    Forteresse
    Belgrade, au confluent de la Sava et du Danube, la vieille forteresse de Kalemegdan ou la vieille ville sont à voir.
  • Les Monts Golija, désignés comme une réserve de biosphère par l’Unesco
  • Les Monastères orthodoxes serbes, encore assez nombreux, datant pour la plupart du Moyen Âge, dont certains inscrits sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO, comme le monastère de Sopoćani, près de Novi Pazar, ou le monastère de Studenica.
  • Les Forteresses et Villes fortifiées, bien sûr celle de Vieux Ras, près de Novi Pazar, ou le site romain de Felix Romuliana, lié à l’empereur Galère, mais aussi la forteresse de Petrovaradin, construite près de Novi Sad, sur la rive droite du Danube, ou encore celle de Smederevo située sur un vaste plateau à l’embouchure de la rivière Jezava et du Danube, ou enfin celle de Nis, construite par les Turcs au début du XVIIIe siècle sur la rive droite de la rivière Nisava, au centre de la ville.


Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’office du tourisme de Serbie, ou celui de l’ambassade de Serbie à Paris, ou encore celui de France Diplomatie

Article sous licence Creative Commons