Nous avons besoin de votre aide pour améliorer cet article du wiki-guide de voyage!

Géographique et climat du Maroc

Le royaume du Maroc est un État d'Afrique du Nord, sur l'Atlantique et la Méditerranée, frontalier de l'Algérie et de la Mauritanie. Un ensemble montagneux occupe la majeure partie du pays. A la chaîne du Rif, qui borde la Méditerranée, succède la chaîne des Atlas : le Moyen-Atlas (au Nord), le Haut-Atlas (au centre), où se trouvent les fortes altitudes (4 165 mètres au Jbel Toubkal), et l'Anti-Atlas au Sud. A l'Est, un plateau prolonge cette chaîne, qui retombe à l'Ouest sur une plaine assez fertile. Le Maroc méridional est le domaine du Sahara.

Le Maroc peut être assez grossièrement divisé en trois zones si l'on exclut le Sahara occidental:

  • Le nord et l'ouest bordés respectivement par la mer Méditerranée et l'Océan Atlantique. Ce sont dans ces zones que se concentrent la majorité des grandes villes marocaines. Les paysages sont assez plats et l'agriculture y est pratiquée, surtout dans le nord.
  • Le centre du pays est barré par l'Atlas, une chaîne de montagnes escarpée parallèle à la côte Atlantique et dont le sommet atteint 4165m. Il s'agit du Jebel Toubkal. On y retrouve un paysage plus humide en altitude. L'hiver, on peut même y faire du ski!
  • Le sud du pays qui est en fait le début du [Sahara]. Paysages rocailleux (regs), parfois quelques dunes (ergs) et rivières (oueds) qui vont se perdre dans le désert ou dans une oasis de verdure.

Le climat marocain est à la fois méditerranéen et atlantique, avec une saison sèche et chaude doublée d'une saison froide et humide, la fin de la période chaude étant marquée par les pluies d'octobre.
La présence de la mer atténue les écarts de température, tempère les saisons et accroît l'humidité de l'air (400 à 800 mm de pluies sur le littoral).
Dans l'intérieur, le climat varie en fonction de l'altitude. Les étés sont chauds et secs, surtout lorsque souffle le sirocco brûlant ou le chergui, vent d 'été venant du Sahara. A cette saison, les températures moyennes sont de 22° C à 24° C. Les hivers sont froids et pluvieux avec gel et neige fréquents. La température moyenne évolue alors de 12° C à 14° C et peut descendre exceptionnellement jusqu'à - 20° C.

erg et reg se côtoient
erg et reg se côtoient

Le Maroc pré saharien et saharien ont un climat désertique sec.

Régions

Le Maroc est constitué de seize régions

Villes principales

Casablanca (en arabe, Ad-Dar Al-Baidae), est la ville la plus peuplée d'Afrique du nord (entre 4 à 5 millions d'habitants). C'est en bordure de mer que se situe la mosquée Hassan II, 2ème plus grande mosquée du monde arabe, après La Mecque. Les non musulmans ont le droit d'y pénétrer. En 2004, la ville a signé un accord d'amitié et de coopération avec Paris.

Rabat, capitale et ville impériale, abrite le mausolée de Mohammed V. Juste à côté, la tour Hassan est le minaret inachevé d'une mosquée elle-même inachevée depuis le XIè siècle. Il faut se promener dans les ruelles aux murs bleus de la Kasbah des Oudaïa, et se rafraîchir d'un thé à la menthe au café Maure. En 2004, la ville a signé un accord d'amitié et de coopération avec Paris.

Marrakech, ville impériale située au centre du pays, peut être le point de départ pour de nombreuses excursions. Outre la place Jemaa-el-Fna qui offre à toutes les heures son lot de curiosités, d'autres lieux ne manquent pas d'intérêt : le jardin Majorelle, les tombeaux saadiens, ..., et bien sûr, tous les souks. Depuis 1985, la Médina est inscrite sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO. La ville est jumelée avec Marseille depuis 2004.

Meknes (en arabe, Maknas), autre ville impériale (UNESCO 1996) , fût batie sous l'autorité du sultan Moulay Idriss, dont on peut visiter le mausolée. Capitale du Maroc sous Moulay Ismail, l'enceinte de la ville est percée de la célèbre porte Bab-el-Mausour.

Fès, Dar el-Makhzen
Fès, Dar el-Makhzen

Fes, quatrième et dernière des villes impériales, c'est aussi la plus ancienne. Depuis 1981, la médina est classée sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO. Les principaux centres d'intérêts sont : le palais royal, l'immense porte Bab Bou Jeloud, le souk dans lequel on peut voir la fontaine Nejjarine. A voir également, la Médersa el Attarine, ainsi que celle de Bou Inania, sans oublier le célèbre et réputé souk des tanneurs.

Tanger: en 2007, la ville a signé un pacte d'amitié et de coopération avec Paris.

Agadir, . . .

Autres destinations

Aït  Benhaddou
Aït Benhaddou

  • Site archéologique de Volubilis : magnifiques ruines romaines où l'on peut admirer la voirie et les demeures de cette ancienne cité romaine ainsi que de très belles mosaïques. (UNESCO 1997).
  • Tetouan et sa médina (UNESCO 1997),
  • la Médina d'Essaouira (ancienne Mogador) (UNESCO 2001) , ...
  • El Jadida, anciennement Mazagan (ancienne cité portugaise)(UNESCO 2004),
  • Aït Benhaddou (UNESCO 2007), photo ci-contre.
  • les cascades d'Ouzoud,
  • Moulay Idriss,
  • Volubilis,
  • Safi (aux poteries réputées),
  • Taroudannt,
  • Ouarzazate,
    Zagora
    Zagora
  • Zagora, qui a longtemps été un centre caravanier et la dernière halte avant le Sahara, comme en témoigne le célèbre panneau "Tombouctou, 52 jours" photo ci-contre.
  • Merzouga,
  • Tinghir,
  • Chefchaouen,
  • Kenitra, Salé, Oujda, . . .

M'hamid El Ghizlane
M'hamid El Ghizlane se situe à l'extrémité Sud-Est du Maroc, aux portes du désert. Les maisons de ce petit village sont intégralement construites en briques d'argile et de paille qui protègent de la chaleur.
Qualifiée de porte du désert, M'hamid El Ghizlane est la dernière palmeraie de la vallée du Drâa qui en compte six, et est considérée comme une de plus belles palmeraies de toute la vallée.
En amont, le barrage Ahmed El Mansour sur l'oued du Drâa a été édifié en 1972, avec pour objectif la retenue et la répartition des eaux des grandes crues, qui se perdaient jusqu'alors au-delà de M'hamid El Ghizlane. La règle de la " priorité de l'amont sur l'aval " a été supprimée, stoppant ainsi les conflits autour de l'accès à l'eau.
Cependant, le déficit chronique de ce barrage, du fait des sécheresses successives, ne lui permet pas de remplir sa fonction. Ainsi, l'accès à l'eau pour les six palmeraies du Drâa moyen, qui devait être régulé, se révèle en fait pratiquement inexistant.
Même si la palmeraie offre un paysage qui traduit un mode de vie sédentaire, les aspects caractérisant la vie nomade sont aussi présents. Ainsi parmi les tribus nomades (Aarib), quelques familles continuent toujours à pratiquer le nomadisme et l'élevage ovin et camelin.

Retrouvez d'autres informations sur le Maroc

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur le Maroc.

Cet article vous a été utile? Partagez-le auprès de vos connaissances :

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 24 mars 2012 - Historique - Discuter de cet article
Créé et mis à jour par Jean Marie, di dji, rdut, Natalie
Chercher dans Visoterra
11 visiteurs connectés
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage