Nous avons besoin de votre aide pour améliorer cet article du wiki-guide de voyage!

Culture, langues et religions en Inde

  • Fête nationale : Jour de la République, 26 Janvier (1950)
  • Dans la danse indienne qui est transmise de générations en générations, l’aspect religieux est très présent et la musique d’une tradition artistique.

Langues

15 langues sont reconnues officielles en plus de l'anglais, et avec des alphabets très variés : hindi (la plus commune), assamais, cachemiri, gujarati, bengali, pendjabi, tamul, urdu, kannada, télugu, marathi... Sans compter les quelques 4000 autre langages non reconnus. Sans compter les différents alphabets : Dans certains états vous pourrez trouver jusqu'à cinq journaux tous édités dans une langue voire un alphabet différent ! Non, franchement, à moins d'une raison vraiment particulière, contentez vous de l'anglais.

Religions

En Inde, les religions sont omniprésentes et rythment la vie quotidienne. Celle que les occidentaux nomment l'hindouisme est certainement la plus représentative, mais aussi celle qui marquera le plus l'esprit du voyageur occidental.

  • Hindouisme :

Avec près de 700 millions de pratiquants, c'est la religion dominante du pays. Un des concepts de base réside dans le dharma, l'ordre cosmique, que l'on va aussi retrouver dans le bouddhisme. C'est un peu une loi de cause à effets : toute action a une répercution, mais il va de soi que les mauvais actes apportent des malheurs ! Une deuxième idée est que chaque être vivant est doté d'un corps périssable et d'une âme éternelle qui se réincarnera indéfiniment, mais la nature du corps suivant sera définie par le karma, la somme des bonnes et mauvaises actions que l'on a commis. Le but de chaque hindou est donc de se sortir au plus vite du cycle des réincarnations.

L'hindouisme repose sur un système de castes, dont le pays peine à se sortir. On retrouve tout en haut du tableau la caste des Brahmanes, les prêtres et lettrés, sortis de la bouche de Brahma. Viennent ensuite les Kshatriyas, guerriers sortis de ses bras, puis les Vaisyas, commerçants, artisans et agriculteurs, sortis de ses cuisses, et les Sudras, serviteurs, sortis de ses pieds. Tout en bas se trouvent les intouchables, la plus basse caste. Cependant, on peut trouver dans la société indienne moderne des intouchables devenus capitaines d'industrie aussi bien que des brahmanes vivant dans la plus grande pauvreté. Mais les changements dans la société n'empêchent pas chaque année de nouveaux intouchables de se convertir à l'Islam (le plus souvent) afin de se sortir de ce système millénaire.

Il serait indécent de parler de l'hindouisme sans présenter quelques-uns de ses principaux dieux ! Dieu est partout, mais on ne peut vénérer que ses formes manifestées, appelées avatars, les innombrables divinités du panthéon hindou. Par innombrables, on pourrait en recenser aujourd'hui plus de 33 millions ! Il y a d'abord la trinité formée de Brahma, créateur du monde, Vishnu le protecteur de l'univers et Shiva le destructeur. On peut aussi parler de Ganesh, le dieu à tête d'éléphant, un des plus populaires, car il représente la prospérité et la sagesse. Il est le fils de Parvati (La Fille de la Montagne) et de Shiva. La liste de tous les autres dieux, ainsi que les détails de leurs attributs, histoire(s) ou responsabilités serait un peu trop longue... Je vous en fait grâce !

Encore un petit paragraphe au sujet des sadhus, gurus et autres vaches sacrées, puis on passe à autre chose, promis. Les sadhus sont des ascètes errants pratiquant activement renoncement et méditation, souvent à demi-nus et couverts de cendres, ils sont considérés comme des saints. Les gurus, eux, dispensent des leçons sur les places publiques et certains dirigent des communautés spirituelles, les ashrams. Concernant les fameuses vaches sacrées, que l'on croise souvent au bord (même souvent au milieu) des routes, ou en train de brouter les poubelles, elles symbolisent l'absence de volonté de tuer. C'est aussi un signe de respect envers la mère universelle, représentée sous forme d'une... vache, symbolisant maternité, charité et pitié. Sachez que les histoires de viande de vache ont souvent déclenché des émeutes par le passé, donc évitez de brutaliser ces braves bêtes !

  • Islam

L'Inde est le deuxième pays musulman au monde (après l'Indonésie) : on compte plus de 100 millions de pratiquants dans le pays malgré la partition de 1947. De nombreux hindous issus des basses castes se sont convertis pour échapper à un système qu'ils ne pouvaient plus supporter. Dans le récit de son premier voyage au Népal (pays profondément hindou), Au cœur des Himalayas, Alexandra David-Neel rapporte qu'elle a elle-même proposé la conversion à son domestique obsédé par sa condition d'intouchable.

Je ne présenterai pas plus cette religion bien connue par le monde, mais si quelqu'un veut compléter l'article...

  • Bouddhisme

Le Bouddhisme est curieusement une religion assez peu représentée en Inde, bien que Shakyamuni, le Bouddha historique, ait passé une partie de sa vie près de Varanasi (Bénarès). Cela s'explique par le fait que le Bouddha préconisait l'abolition des castes, ce qui n'était pas franchement du goût des hindous ! Il existe aujourd'hui quelques exceptions, dans les régions himalayennes d'abord, comme le Ladakh dans l'État de Jammu-et-Cachemire, Dharamsala dans l'Himachal Pradesh où s'est réfugié le 14ème Dalaï-Lama, ou encore le Maharashtra où des intouchables se sont convertis en masse après 1956.

Vous trouverez plus d'infos sur le Bouddhisme sur un article à part.

  • Sikhisme

La communauté sikh rassemble 20 millions de personnes, soit 2% de la population. Malgré leur présence minoritaire, les Sikhs sont très présents dans l'économie du pays. En effet, le Sikhisme prescrit honnêteté et service de la société, cela en fait des interlocuteurs sûrs et recherchés, une élite intellectuelle et commerçante. On reconnaît un Sikh à sa barbe non taillée mais bien entretenue, accompagnée d'une belle moustache. Ils ont la tête toujours couverte d'un très beau turban de couleur enroulant leur chevelure sacrée, qu'ils n'enlèvent que chez eux. Voici l'histoire de cette curieuse synthèse d'Islam et d'hindouisme.

Tout a commencé au Penjab (région fertile du nord-ouest de l'Inde) au XVème siècle. Guru Nânak naquit en 1469 dans la caste kshatrias (les guerriers). Le ritualisme hindou et le système des castes le poussa à s'intéresser à d'autres religions, entre autres l'Islam chiite, puis à 27 ans, après 3 jours de méditation il eut une révélation : "Il n'y a pas d'hindous, il n'y a pas de musulmans, il n'y a qu'un Dieu, la Vérité suprême." Il partit prêcher jusqu'en Arabie, puis revint en Inde.

De l'Hindouisme, il conserva la croyance en la réincarnation, de l'Islam, l'absence de représentations divines, la prière et surtout le Dieu unique. Il ramena aussi les idées qu'il pensait les meilleures de quelques autre religions, christianisme, zoroastrisme et même judaïsme. Ses disciples se dénommèrent Sikhs, du Sanskrit "disciple".

De nombreuses persécutions de la part des musulmans et des hindous amenèrent le dixième guru, Govind Singh (1675-1708) créer l'ordre militaire des Khalsas, les "Elus de Dieu" puis rassembla ses cinq meilleurs disciples, qui après un rituel spécial reçurent un nouveau nom se terminant par Singh ("lion"). Ceux-ci (qui se sont bien multipliés depuis) devaient pouvoir défendre leur foi au prix de leur vie. Redoutables combattants, ils infligèrent une défaite cuisante aux Anglais en 1849. L'armée des Indes était composée pour un tiers de Sikhs, nombre d'entre eux furent décorés à la fin des deux guerres mondiales.

Les Sikhs ont un livre sacré, l'Adi Granth (le "livre fondamental"), qui est conservé dans le Temple d'Or d'Amritsar, le lieu le plus sacré du Sikhisme. C'est d'ailleurs une attaque de ce Temple d'Or par l'armée indienne qui valut à Indira Gandhi de se faire assassiner par ses gardes du corps... Sikhs.

  • Jaïnisme

Le Jaïnisme est une religion très ancienne qui se serait probablement créée en réaction aux sacrifices d'animaux. La communauté Jaïn rassemble environ 4 millions de membres, mais ceux-ci sont très respectés par l'ensemble de la population du fait de leurs règles de vie très strictes. Les Jaïns respectent avant tout cinq règles majeures : ne tuer aucun être vivant, ne pas voler, se détacher des biens matériels, être chaste, ne pas manger de nuit. Cette règle est liée au fait que dans le noir, on pourrait avaler malencontreusement un insecte ! C'est aussi pour ça que les Jaïns portent souvent une étoffe sur la bouche (pour ne pas avaler un moucheron en respirant), qu'ils balaient parfois devant eux dans la rue (pour ne pas écraser une fourmi) ou qu'ils refusent de prendre le bus ou d'autre moyens motorisés. Ils jouissent d'une grande confiance, le vol leur étant interdit, et on les retrouve beaucoup dans les affaires et le commerce pour les mêmes raisons. Le Jaïnisme est très présent au Rajasthan, où vous pourrez visiter leur temples de marbre blanc, mais aussi en Inde du Sud.

  • Christianisme

Les chrétiens d'Inde sont surtout connus pour leurs œuvres de bienfaisance, très popularisées par la personnalité de Mère Teresa. Il est vrai que de nombreux orphelinats, hôpitaux ou léproseries sont tenus par des sœurs chrétiennes.

  • Judaïsme

La communauté juive d'Inde ne se caractérise pas par son nombre, mais bien par son ancienneté : c'est une des plus anciennes de la diaspora, installée au Kerala avant l'ère chrétienne. Ils ne sont plus très nombreux aujourd'hui, mais il y a toujours une synagogue à Cochin en Inde du Sud. Chose curieuse, on distingue deux castes : Juifs blancs et Juifs noirs, les seconds étant considérés comme... "intouchables" par les autres...

Retrouvez d'autres informations sur l'Inde

Pour avoir plus de précisions ainsi que des avis de voyageurs, posez vos questions dans le forum sur l'Inde.

Cet article vous a été utile? Partagez-le auprès de vos connaissances :

Partager / Envoyer : Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Par E-mail
Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 16 juillet 2009 - Historique - Discuter de cet article
Chercher dans Visoterra
87 visiteurs connectés dont 2 Visoterriens : J.M., DEN81
Comparez les prix des voyages
  • Vols
  • Voiture
Infos guide de voyage